AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour


avatar
Messages : 53


MessageSujet: COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour   Mar 21 Mar - 20:35





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Cours de potion: Philtre d'amourMatt et les morveux



Bordel. Mais qu’est-ce que j’ai fait?

Pourquoi suis-je ici, au milieu de jeunes incompétents surexcités? Bien entendu, je connais la réponse! Mais est-ce que je l’ai accepté? Clairement, non. Mon père s’est enfuis d’Azkhaban. Il a crée une atmosphère terrifiante autour de ma personne. De Kyrah. Oh, ma belle Kyrah… Je n’ose même pas imaginer ce qui lui arriverait si mon père parvenait à s’en emparer. C’est pourquoi j’avais choisi de m’allier avec Az. De devenir ses yeux à l’intérieur de ses yeux. Même si cela voulait dire de devoir supporter des morveux à longueur de journée.

Puis, il faut que les fondateurs de cet école sont  vraiment imbéciles. Qui serait assez stupide pour séparer les élèves en quatre groupes pour se faire compétition alors que l’école prône la camaraderie? Dès le moment que je suis entré dans cet établissement, j’ai salué Merlin de m’avoir envoyé à Drumstang. Quoi que par la suite, j’ai plaint ma sœur d’avoir dû endurer l’ambiance trop joyeuse de Poudlard pendant plusieurs années. Mais nous allons bientôt y remédirer. Le Lord détruira cet espoir que je peux voir dans leurs yeux, IL sera le maitre de ses lieux. De notre monde et de tout ce qui l’entoure.

Un frisson parcoure ma colonne vertébrale et je ferme les yeux en me remémorant les paroles d’Azrael. Quel homme sage et impassible. Bien que je ne veux me rabaisser à l’appeler un maitre, je peux tout à fait dire qu’il s’agit d’un mentor à mes yeux. La force avec laquelle il était parvenu à supporter le meurtre de a femme me fascinait. J’ai confiance que je pourrais devenir une personne aussi influente et compétente que lui, si ce n’était que de cette plaie qui paralyse mon esprit dès que je tente d’être moi-même.

Mattias… Quel fardeau. Il détient encore un pouvoir énorme sur mes faits et gestes inconscienmment. Ce fait m’irrite constamment, et je termine par abandonner l’idée d’être un meilleur mage noir que mon sale père. Peu importe le nombre de fois que j’ai voulu le faire souffrir, Mattias ne me l’a autorisé que lorsque celui-ci a osé toucher Kyrah. Pourquoi? Pourquoi est-il si faible, cet enfoiré de conscience?

Allez, soyons réalistes. Mattias n’est rien d’autre  à mes yeux qu’un semblant de pitié envers moi-même. Je ne peux pas croire qu’il puisse être une autre personnalité. Ce n’est que mes remords qui ont choisi de crier d’une seule voix. Et ses remords sont ma faiblesse. Je les vaincrai, en temps et lieu.

Lieu…

Je lève mes yeux de ce pupitre trop petit. Je suis assis à la tête d’une classe étroite et humide à un tel point que le tissu de ma chemise colle sur ma peau. Je parcoure les chaises vides, voyant quelques élèves s’aventurant dans la pièce. Sous mon regard curieux, ils prennent place. Puis, l’heure arrive. Je dois me lever, parler, faire ce damné cours de potions. Car oui, je ne suis qu’assistant. Pourtant, Rogue a malencontreusement disparu. Alors je me dois de donner les cours à sa place.

Dans quel bordel j’avais mis les pieds?

Je soupire, me levant lentement tandis qu’ils sortent leurs livres. Je les observe, un après l’autre. Ils sont minuscules. Je pourrais les écraser d’un simple sort. Je pourrais les soumettre à ma volonté et en faire des marionnettes de cet acte plus grand qui sera bientôt dévoilé. Non… Je me dois de…

« Mattias, fait dont ce putain de cours à ma place…»

Ce n’est qu’une simple pensée. Mais une pensée qui cache une volonté profonde. Et sans que je puisse le combattre, mon esprit se referme contre moi et Mattias s’empare de mes pensées.

Il s’avance vers la classe, abordant un sourire beaucoup trop chaleureux pour m’appartenir. Il s’avance vers une fiole, en débouchant le bouchon d’une viole de filtre d’amour. Il inspire un grand coup, humant avec joie.

- Quelqu’un serait en mesure de me dire ce que je tiens à l’instant?

Je peux entendre ma voix s’exprimer à travers les expressions de Mattias. Est-ce qu’il va vraiment faire un cours sur le filtre d’amour? Il n’est sérieux, à la fin? Ce n’était pas ce que j’avais prévu!  Bordel, mais cet imbécile va me faire perdre toute crédibilité!


© Jawilsia sur Never Utopia


_________________

"J'aime marcher sous la pluie parce que personne ne peut y voir mes larmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13


MessageSujet: Re: COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour   Lun 3 Avr - 18:41

Je ne l'ai pas repéré immédiatement, trop occupée que j'étais à installer mes affaires: mon manuel de seconde main, un carnet presque plein et de quoi prendre des notes. Ce cours me stress au plus au point. Soyons clair, j'aime faire des potions, je trouve ça passionnant de pouvoir créer autant d'effets différents en changeant un seul ingrédient ou en diminuant une dose. Mais il faut croire que cet intérêt n'est absolument pas réciproque, parce que j'ai beau m'y intéresser, faire de mon mieux, mes potions finissent toujours en catastrophe.. J'essaie de ne pas me démoraliser, je suis persévérante et je peux refaire une potion 10fois, 20fois, jusqu'à y arriver, jusqu'à ce qu'elle soit parfaite.
Malheureusement je n'ai pas le temps nécessaire en cours et je finis par avoir honte de mon travail. Je finis par échouer, et je déteste ça.
À contrecœur je me suis assise au 1er rang, me demandant ce qu'allait nous réserver le professeur Rogue aujourd'hui. Pourtant, quand j'ai relevé la tête, ce n'est pas son regard que j'ai croisé, mais celui d'un jeune homme aux yeux clairs et au teint pale. Avant que j'aie le temps de me demander ce qu'il faisait là, je surpris son expression et en restait bouche bée.
Il dévisageait les élèves avec mépris, comme s'il se demandait ce qu'il faisait là., parmi nous. Comme si, du haut de sa petite vingtaine il nous était supérieur. J'ai l'habitude du comportement condescendant du professeur Rogue avec certains -beaucoup- d'élèves, pourtant c'était différent. Une vraie haine semblait l'assaillir, un sentiment puissant qu'il avait peine à contenir. Mais ce qui me fascina réellement se produisit tout de suite après. Se fut comme si, en clignant des yeux, toute haine, tout sentiment négatif, l'avait quitté. Il s'avança vers le 1er rang en souriant, d'un sourire franc, chaleureux. Il tenait à la main une fiole et nous demanda si quelqu'un pouvait reconnaître ce qu'elle contenait.
Je ne pouvais pas m'empêcher de le dévisager. Était-ce moi qui avait tout imaginer?
Je me retournais vers mes camarades de classe. Tout semblait normal, personne ne semblait avoir remarqué quoi que ce soit.
Ce devait être moi. J'avais du imaginer des chose.. J'étais trop tendue en cours de potions.
Je regardais alors la fiole qu'il tenait du bout des doigts et reconnu presque instantanément un philtre d'amour.
Oh non, pas ça.. Maugréais-je intérieurement.. Sérieusement, une potion d'amour??
D'une, je ne voyais pas l'intérêt pour nous d'en apprendre la recette.
De deux, sa simple existence me répugnait.
À quoi pouvait bien service une telle potion? Forcer quelqu'un a nous "aimer" contre sa volonté? Quel intérêt?
Aussi longtemps que je m'en souvienne j'ai toujours toujours voulu fonder une famille, une famille unie et aimante, différente de ce que j'ai connu.
J'ai toujours voulu rencontrer quelqu'un qui m'aimerait pour ce que je suis, avec mes qualités et mes défauts, il saurait tout de moi et me voudrait quand même. De tout son cœur.
Alors la simple existence d'une potion d'amour ne me semblait pas naturel.
Je pensais à Colin. Et si une autre fille lui faisait boire une telle potion, serait-il attiré par elle malgré qu'on soit ensemble?
Cette idée me terrifia, et la colère s'insinua en moi. Je sais que je devrais me calmer et prendre du recul, mais pendant un instant je m'imaginais retrouver cette fille et...
Non, je ne céderais pas à un éclat de violence. J'en ai été témoin toute mon enfance, je ne deviendrais pas mon père. Je me le suis promis.
Et de toute façon Colin ne connaît pas d'autre sorcière, me rassurais-je moi-même.
Je me retournais de nouveau vers le fond de la classe. Aucun élève ne semblait intéresser par la fiole du nouveau.
Je me tournais vers lui, et levais la main.
Dans un soupire je donnais la réponse attendue: "Filtre d'amour"

_________________
★★ i am certain of nothing but the Holiness of the Heart's affections, and the Truth of Imagination ★★★

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1815


MessageSujet: Re: COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour   Lun 3 Avr - 20:51

filtre d'amour

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


J'avais hâte d'aller en cours de potion. Du moins jusqu'à ce que j'apprenne que Rogue était remplacé par Avery. Non pas que je le détestais ou quoi que ce soit. Les cours optionnels se passaient plutôt bien la plupart du temps. Simplement, on ne savait jamais à quoi s'attendre avec lui. Disons qu'il n'était pas très constant. "Pas très constant", pour ne pas dire les mots qui fâchent. Mais j'allais les dire quand même. Complètement taré. Est ce qu'il espérait sincèrement que personne ne remarquerait? Aucune idée. Mais il fallait être aveugle ou complètement con pour ignorer ses changements subites de personnalité. Avoir un malade mental comme prof ne me dérangeait pas tant que ça, on avait déjà fait pire dans le coin. Simplement, je ne supportais pas ces phases de "monsieur joyeux qui pète des arc-en-ciels". A vomir. Mais je n'y allais pas y échapper, pour sûr. Cet insupportable sourire placardé à son visage en était la preuve formelle.

Très bien. Voilà qu'il nous présentait un petit flacon en nous demandant de quoi il s'agissait. Je regardais vaguement le liquide avant d'hausser les épaules. J'étais douée pour faire des potions, mais mon talent dans le domaine s'arrêtait là. Jamais je n'avais été foutue d'en reconnaître une rien qu'en la regardant. C'était à peine si j'en retenais les noms, d'ailleurs. Alors c'est la mademoiselle Quinn qui balançait la réponse.

— Filtre d'amour. 

Dans un élan de désespoir, je laissais tomber ma tête sur la table. Sur toutes les potions intéressantes et utiles qu'il pouvait y avoir au monde, il fallait que l'on travail sur celle dont seule Lavande Brown avait besoin? La pauvre, personne ne l'aimait. Haha. Tant bien que mal, je me redressais avant de m'adresser à mon voisin de table (la prochaine personne à poster) en murmurant.

— Achève moi. 


made by LUMOS MAXIMA

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1471
Pseudo : Sideris aka Estelle


MessageSujet: Re: COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour   Mar 9 Mai - 0:07

Le philtre d'amour
   COURS DE POTIONS


A
peine venaient-ils de quitter le professeur McGonagall et sa salle de classe de métamorphose, que les élèves de septième année durent pourtant enchaîner, une énième fois, avec un nouveau cours – le dernier de la journée cette fois-ci –, sans pourtant avoir droit à une petite pause. Ils pouvaient accorder à leur esprit un moment de répit seulement le temps de l’intercours – soit une dizaine de minutes –, et encore, c’était sans compter le brouhaha que produisaient les couloirs remplis d’élèves pressés. Telle une horde de centaures, les petits sorciers de septième année se dirigèrent d’un commun accord vers les nombreux escaliers taquins du château, pour les descendre, encore, encore, jusqu’à atteindre enfin les sous-sols. Le grand blond ressentit immédiatement un certain changement de température et d’atmosphère. Ils quittaient les grands espaces du château, parfois réchauffés et illuminés par quelques petits flambeaux accrochés aux murs, pour le froid, l’obscurité et l’humidité des cachots. Une atmosphère qui plaisait au grand blond, nous nous approchions d’ailleurs de sa salle commune. Le troupeau s’engouffrait peu à peu dans la pénombre du long et sinistre couloir bordé de cellules plus piteuses les unes que les autres. Il acheva finalement sa course devant la porte de la salle de classe de potions, ils attendirent tous d’être invités à y pénétrer.

Lorsque la porte fut ouverte, le jeune Malefoy se dirigea machinalement vers une quelconque place, dans le fond de la salle, et s’installa, accompagné de quelques-uns de ses amis. Le professeur Avery se tenait debout devant eux, comme perdu dans ses pensées. Ce n’était donc pas le professeur Rogue mais son assistant qui donnerait cours ce jour-là. Drago ne put s’empêcher de ressentir une certaine déception. Il appréciait pourtant le professeur Avery, malgré sa drôle d’attitude, malgré les rumeurs qui circulaient quant à une possible instabilité mentale. Le jeune sorcier ne le connaissait que très peu, il pensait qu’il s’agissait d’un bon assistant tout de même. Par ailleurs, s’il enseignait tout en étudiant auprès du professeur Rogue, c’est qu’il devait bien y avoir une raison. Et Drago ne mettrait pas en doute les a priori du professeur de potions. Pourtant, Avery était un nom de famille qu’il connaissait bien, que tous connaissaient, surtout son père. La famille Avery était une grande famille de Sang-Pur également connue pour asservir leur ancien maître déchu, le Seigneur des Ténèbres. Etait-il différent, pour se trouver en ce moment même dans l’enceinte de Poudlard ? Une grande ombre et un grand mystère planaient sur le professeur Avery et Drago était certain qu’il aurait bientôt les réponses aux questions qu’il se posait.

Un sourire enthousiaste dessiné sur les lèvres, le professeur remplaçant s’avança un peu plus vers les élèves maintenant à son écoute et s’empara d’une petite fiole dont la potion qu’elle contenait était d’une couleur rosée.

« Quelqu’un serait en mesure de me dire ce que je tiens à l’instant ?
- Philtre d’amour, » répondit une quelconque élève de Serdaigle après avoir levé la main.

Au vu de l’immonde couleur guimauve du liquide, il ne pouvait s’agir que de cela, tous en étaient conscients. En tout cas, c’est ce qu’il pensait. Pourtant, il vit du coin de l’œil Alexis s’affaler exagérément sur la table en bois. Le grand blond la regarda en souriant sournoisement, elle semblait dépitée. Certes, le philtre d’amour n’était pas la potion la plus passionnante à étudier, néanmoins ses effets étaient dangereux et sa préparation minutieuse. Il se demanda, le cours d’un instant, si Pansy, si frustrée par la grande indifférence qui lui exprimait, serait capable d’utiliser une telle potion sur lui pour arriver à ses fins et le faire succomber à ses charmes qu’il n’ignorait pas. Cette idée le fit sourire intérieurement et il fut sorti de ses pensées par un coup de coude de la part de Rosier.

« Achève-moi, » gémit-elle désespérément.

Souriant, Drago haussa les sourcils tout en levant les yeux au ciel, d’un air ironiquement désabusé.

« Oui, je sais et je suis d’accord. Mais tu en aurais bien besoin, » répliqua-t-il, lui lançant l’énième pique de la journée.

Son attention se reporta sur le professeur Avery, attendant la suite de son cours. Dans tous les cas et peu importe le sujet, Drago aimait particulièrement cette matière.
WILDBIRD


_________________

THERE'S DAGGERS IN MEN'S SMILES
There the grown serpent lies. The worm that’s fled hath nature that in time will venom breed ; no teeth for th' present.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour   

Revenir en haut Aller en bas
 

COURS DE POTION N°1 - Philtre d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le philtre d'amour
» Cours de Potion - Potion de Ratatinage ou Philtre Calmant
» Cours de potion N°7 : Potion de Babillage
» Cours de potion numéro n◦1 (1er année)
» Cours de potion N°11 : Amortentia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Poudlard :: Les Sous-Sols :: La Salle de Potions-