AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]


Invité
avatar


MessageSujet: Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]   Mar 22 Nov - 21:16



Quand le chat s'est endormi ...


Bon, okay, c'est pas la première fois qu'on fait ça, Lex et moi, mais j'avoue qu'à chaque fois je peux pas m'empêcher de flipper comme un gosse qui aurait vu un Epouvantard. C'est vrai, passer outre la sécurité de Maman, la vigilance de Papa, et les oreilles qui traînent de mes frères pour faire entrer ma petite amie par effraction dans la maison.

En vérité, c'est une idée d'elle. La ninja c'est plutôt Alexis. Alors oui, ma famille l'aime bien et tout, mais j'avoue ne pas encore avoir eu la permission de la recevoir la nuit. Donc, on prend le gauche comme on dit, et on s'offre nous-même la permission.

C'est ainsi que je me retrouve en pantoufles et pyjama dans la cour derrière le Terrier, à attendre de voir débarquer, au loin, les cheveux blonds que j'attends depuis ce matin. Après avoir confirmé par retour de hibou que je serai bien au rendez-vous, j'ai vu la journée passer à une vitesse tellement réduite que j'avais l'impression qu'on avait passé trois jours en un.

Enfin, je la vois au loin, et un sourire fend mon visage. J'ai pris soin de prendre des pantoufles pour elle aussi, comme d'habitude, mais mon inquiétude ne passera, je le sais, qu'une fois que la porte de ma chambre sera verrouillée, et que nous serons à l'intérieur. J'ouvre doucement les bras pour l'y emprisonner et déposer un baiser sur son nez.

"Bon voyage ?"

Je jette un coup d’œil alentour pour vérifier que ni mes frères ni mes parents ne sont présents. J'entraîne ensuite Lex à ma suite pour monter les escaliers rapidement, mais sans bruit, comme nous en avons l'habitude.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1855


MessageSujet: Re: Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]   Mar 22 Nov - 22:37

la souris débarque?

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


Je déposais le balais à chiotte moldu dans notre coin à "Portoloins usagés" top secret, au fond du jardin Weasley. J'avais décidé d'en faire un tas, pour que chacun des objets marquent mes visites nocturnes au Terrier, et aussi, parce que j'adorais empiler des trucs. Ces raisons sonnant quelque peu psychopathe dégénéré, je préférais me dire que c'était pour faire plaisir à Mr. Weasley, si ce dernier les trouvait. J'avais décidé de n'utiliser que des objets moldus comme porteloin, dans le cas où les parents de Ronald tomberaient dessus par hasard. Molly penserait qu'ils appartiennent à son mari, et Arthur serait bien trop content de découvrir ce mystérieux trésor pour se demander d'où il provenait.    

Ronald m'attendait déjà, pantoufles à la main. C'était tellement adorable que je ne pouvais m'empêcher de sourire bêtement. J'étais aussi quelque peu mal à l'aise, comme à chaque fois, parce que de 1 : les rendez-vous prévus à l'avance m’angoissaient car cela me laissait trop de temps pour me faire des films. Et de 2, parce que m'introduire chez la grande famille des Weasleys en pleine nuit était toujours une rude épreuve. Mais, toute inquiétude disparaissait aussitôt qu'il me serrait dans ses bras. Ew, que c'est niais.

— Bon voyage?
— Je crois que ce truc me rend malade, à moins que ce soit les papillons dans mon ventre qui débarquaient chaque fois que je voyais Ronald.   

Je haussais les épaules, l'air de dire "Boaf, ça vaut le coup quand même", avant de le remercier pour les chaussons qu'il m'avait apporté. D'ailleurs, je fouillais dans ma poche, plutôt fière de moi, pour en sortir un petit flacon.

— Je l'ai préparée cette semaine, attend, chuchotais-je en déversant une goutte de la potion sur chacun de nos pieds. Une potion anti-bruit. Un sortilège aurait été plus simple, mais on est pas encore majeur...

J'étais loin d'être une pro en sortilège, mais je savais me donner du mal pour apprendre ceux qui se révélaient utiles. Autant dire que la feignasse que j'étais maîtrisait parfaitement l'Accio. Malheureusement, les sorciers de premiers cycle n'avait pas l'autorisation d'utiliser leurs baguettes hors de l'enceinte de Poudlard. J'avais donc dû y remédier en concoctant cette chose. De toute façon, j'étais meilleure en potion.

Anti-bruités comme il fallait, nous pouvions alors nous faufiler tranquillement jusque la chambre de Ronald. Je flippais quand même, comme à chaque fois. Je n'avais aucune envie d'être prise sur le fait par Molly, tellement ce serait gênant autant pour lui que pour moi. Heureusement, nous étions arrivés à bon port sans nous faire prendre. Comme d'habitude, tout sentiment de malaise s'envolait aussitôt la porte fermée. J'enlevais donc les chaussons avant de m'étaler sur le lit comme s'il s'était s'agit du miens.

— Calin ! annonçais-je, tout sourire et à voix basse, en tendant les bras comme une gamine.

made by LUMOS MAXIMA

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]   Jeu 24 Nov - 21:04



Quand le chat s'est endormi ...


J'avoue, j'aime bien sentir ses cheveux quand je la prends dans mes bras. Je sais pas, elle sent pas pareil que les autres femmes que je connais, Ginny, Maman, Hermione, Rémi. Elle a une odeur, particulière. Rapidement, nous mettons fin à notre étreinte. En vérité, ça ne fait que quelques jours que je ne l'ai pas vue. Maman l'avait invitée à déjeuner avant-hier donc bon. Mais à chaque fois, ça me soulage. Comme si j'avais peur qu'elle ne vienne pas, à chaque nouveau rendez-vous, et que mon cœur trouvait un nouveau souffle, à chaque fois qu'elle y venait.

Et pourtant, contrairement à ce qu'on croirait, on est loin d'être un couple niais. On s'engueule parfois, on se mange le bec. On est tellement dans la communication qu'on a passé le stade de la communication. Et qu'on en est à un point où parfois, notre seul moyen de se faire entendre, mais vraiment entendre, c'est de gueuler l'un sur l'autre.

Mais jamais, ou rarement, dans les moments où elle vient à la maison en secret, comme ce soir. C'est beaucoup trop précieux pour passer du temps à se prendre la tête. Je retrouve un sourire mièvre lorsqu'elle sort un flacon de sa poche et m'explique son contenu en en déversant un peu sur nos pieds. Voilà. On n'a pas de juste milieu en fait. On est toujours dans l'excès, tous les deux. Mais ça nous convient. D'autant qu'on sait que ça va pas durer bien longtemps encore et qu'on peut en profiter pour le moment.

On aura bien le temps de se disputer quand on sera à Poudlard.

Enfin arrivé dans notre antre, je ne peux empêcher un soupir de soulagement. Je referme et verrouille la porte derrière moi et ai à peine le temps de me retourner que j'entends la petite voix de ma petite amie prononcer ce mot qui sonne tellement bien à mes oreilles. Câlin. Je pouffe silencieusement puis m'allonge à ses côtés, la prenant à nouveau dans mes bras, mais sachant pertinemment que j'allais pouvoir l'y garder un peu plus longtemps.

"C'était quoi cette fois ?"

Même question que d'habitude, le Portoloin. J'aime bien savoir ce qu'elle a utilisé, vu qu'elle a toujours les idées les plus démentes. Je dépose un petit baiser sur ses lèvres. Un petit baiser qui signifie "tu m'as manqué, un peu" mais sans le dire. Vu que, bah, je dis pas ces trucs-là quoi.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1855


MessageSujet: Re: Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]   Ven 25 Nov - 14:00

la souris débarque?

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


C'est fou. J'étais probablement la nana la moins tactile au monde en temps normal. Pourtant, une fois tout les 36 du mois, cette personne plus rare qu'une licorne multicolore apparaissait. Une personne avec qui je me sentais à l'aise, même physiquement. Et voilà que j'avais trouvé Ronald. Il était certes moins funky qu'une bestiole arc-en-ciel, mais ça me suffisait. Alors quand j'étais dans ses bras, je souhaitais ne plus jamais avoir à les quitter. Probablement de peur de perdre ce truc que l'on avait tout les deux, qui sait. Ce qui était certain c'était que je profitais de chaque calmes avant chaque tempêtes.

— C'était quoi cette fois? demandait-il juste avant de m'embrasser. Petit frisson, à chaque fois. Un peu comme des guilis pétillants qui viendraient se loger dans mon estomac. Toi aussi tu m'as manqué, Ronald, bien qu'on ne le dise pas.

Un large sourire malicieux se dessinait aussitôt sur mon visage. Finalement, cette collection de portauloins moldus permettait d'élargir nos connaissances. Les fois dernières, j'avais amené une boule à neige, une vieille antenne TV, et une télécommande. Mon préféré étant la boule à neige, de part sa magie moldue, même s'il est vrai que voir Ronald se torturer l’esprit pour trouver l'utilité de l'objet rectangulaire était bien drôle. Pour une de nos prochaines fois, j'avais penser me procurer un de leur étranges objets d'une boutique nommée "sex shop", mais la restriction d'âge ne m'y autorisait pas.

— C'est une sorte de... brosse. Pour les toilettes moldues. Un Récurvite, sauf qu'il faut y mettre de "l'huile de coude", d'après ce que m'a dit Jessie.  expliquais-je à Ronald d'un air faussement expert.

Je n'avais aucune foutue idée de ce que pouvait être cette fameuse huile de coude, mais j'imaginais que cela devait être douloureux. Une usine où les moldus se faisaient, tour à tour, tirer sur les bras pour en faire sortir de l'huile, par exemple. Je grimaçais à cette pensée. Les moldus étaient vraiment des êtres étranges et mystérieux.

Me blottissant un peu plus contre Ronald, je venais loger ma tête dans le creux de son cou pour y déposer un petit baiser. C'était bien ce genre de soirée qu'on passait à ne rien faire ou presque. Nous n'avions pas besoin de chercher de sujet de conversation, ni même de stupide jeu de société pour nous occuper parce qu'en soit, la présence l'un de l'autre nous suffisait.

Un bruit. Un léger grincement à l'étage du bas. S'il était venu d'au dessus de nos têtes, je n'y aurais pas prêter attention puisqu'il se serait s'agit de la vieille Goule vivant au grenier. Mais là, quelqu'un était peut-être réveillé. Je lançais alors un regard quelque peu alarmé à Ronald, l'oreille tendue pour écouter si le bruit s’intensifiait ou non.

made by LUMOS MAXIMA

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le chat s'est endormi ... [Flashback - Alexis - 1995]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ✩ Jeremiah le snob ♥ + LIBRE aux élèves
» Quand Oda se trompe d'univers ! [ FlashBack HRP ]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent (suite) - CLOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: RP :: RPs abandonnés-