AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Bae Bay - Darkness becomes meee


Invité
avatar


MessageSujet: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 16:19






Bae Humphrey Bay


- Petite citation -


Identité


Prénom(s) : Bae Humphrey
Nom : Bay
Date de naissance : 20 août 1980
Âge : 18 ans
Année scolaire : 7ème
Statut du sang : Mêlé
Statut social : Aristocratie Moldue
Orientation sexuelle : Officiellement Hétéro; officieusement Gay
Groupe : écrire ici(pour les élèves, n'écrivez pas le nom de votre maison. Choixpeau qui décide)
Avatar : Jack Falahee


Caractère


- Taquin
Je te pince la hanche ; je te chatouille le nez, je souffle dans ta frange, je vole ton bonnet. Bae est un sournois, toujours la patte à la poche, prête à brandir quelques pétards farceurs, il est le Sir de la rigolade. Tantôt, la sournoiserie se fait plus dense et le brun sème fausses rumeurs jusqu'au cœur des couples, s'admirant dans le reflet des vases d'amours brisés. Pas vilain pour un sous, l'animal à chaque tour s'en tire - d'un sourire cassé, d'un pardon murmuré.
- Charmant
Le Bae est beau. On lui dit, il s'en amuse, en use à contrecoup ; le verbe doux et le regard promesse. Les damoiselles s'abîment à son corps défendu, et les messieurs s'animent de le rêver pendu. Traçant son chemin parmi, les corps imaginés ; sans tricher, il s'assure, bon nombre de succès. Bête de nuit et de jour, il joue le singe de cirque, et le menton en bas, et les yeux ténébreux, et les mots dits tout bas, et les bonjours-adieux. Séducteur ou charmeur, lui-même s'hésite encore, car si le poisson, au filet est cueilli, il reste prisonnier sans jamais être pris.
- Raffiné
Veston. Rayure. Soie. Broderie. On n'eut jamais vu un Bae sortir sans s'être bien vêtit. Une classe moderne, filée des friperies aux enseignes moldue. Les trésors du look, Parisien, Londonien, la beauté s'assume dans la diversité. Fana de mode, Mère Bay sertit son bébé des plus belles coutures. Tout petit, il s'enroulait de Prada pour jouer au dada ; balbutiant ses premiers vers sur son buvard Balla. Bientôt Maman ne fut plus à son goût, trop d'or sans nuance qui n'en brillait plus. Voyageant de fils en belote, il bâtit sa garde-robe des chaleurs d'Orient, préférant leurs mauves aux sables d'Occident. Outre les habits qui le drapent, Bae suit les codes de la haute société. Pas une syllabe rebelle, pas un adverbe qui saute.
- Studieux
Dès petit, on enseigna à l'Enfant les arts du pouvoir. La langue, le calcul et la commodité. Ainsi, il lut, il compta et s'accommoda des fillettes que Papa confiait à ses bons soins. Ravissant les nounous d'une sévérité à l'ouvrage qu'on aurait soupçonné pulser en un cœur si actif, Bae forgea son petit esprit aux heures de grands Travaux. Et la régularité de ses musculations cérébrales poursuivit son ardeur jusqu'aux colonnes Poudlardiennes. Métamorphose, Arithmancie, Potions, Bae s'accroche au savoir comme au dernier départ. Les samedis et dimanches ne furent jamais assez beaux pour chasser sa silhouette de la bibliothèque. Les soirées étudiantes accueillaient tout autant ses joyeuses pitreries que ses fiches de SACM.
- Logique
L'Intelligence, aussi grande soit elle, n'atteint son apogée qu'en un raisonnement logique. Car si vous pouvez citer 360 types de cendres, rien n'est plus utile que de mettre bout à bout les indices et élucider l'énigme. Les Mathématiques, contraignirent Bae à travailler sa logique, sous la surveillance exponentielle de son Paternel. Tant et si bien qu'aujourd'hui, les mystères proposés dans ces jouets moldus sont pour lui un fort maigre encaquât. Cependant, cet esprit si habile dont se vante le jeune homme tend à être soumis à son manque évident de courage. Quel problème y-a-t-il à résoudre quand on se refuse même à visiter de nuit les secrets de Poudlard ?
- Curieux
Bae est un froussard, certes, le moindre grésillement d'une porte close hisse ses cheveux sur sa nuque. Néanmoins, l'adolescent a la fâcheuse habitude d'accrocher à son pas problèmes et rebondissements. Et cette tendance à chercher les poux aux monstres nocturnes et autres joyeusetés n'est en aucun cas le fruit d'un excès de zèle ou d'une témérité insoupçonné. Plus que vaillant damoiseaux à l'épée affutée, Bae est la fouine qui frette le creux des ombres. Attentif des états de ses camarades, le brun, friand de ragots et de on dit harcèle les popu', les amis, les ennemis, pour une nouvelle histoire à craquer sous sa dent. Tout est consigné ! La moindre découverte ; avec la ferveur d'un imper de la Gestapo, il répertorie mouvements et drames de la faune Poudlarienne.
- Hyperactif
Tac. Tac. Tac. Tac. Tac. La plume qui houspille le parchemin, les genoux qu'il claque sous la table, l'indexe qu'il secoue contre le pupitre ; Bae est un énergumène en perpétuels mouvements. Nerveux, sous ses allures de Prince glacé, le brun secoue sa silhouette en tous sens, sorte de prunier rongé par la vermine, lorsque les regards se couchent. Jeune, ses parents l'avaient délégué aux bons miracles d'un Docteur maboule. Assommé aux calmants, aux essais scientifiques de quelques alchimistes peu scrupuleux, l'enfant fut endormi sous le pire des augures. Ce n'est qu'à sa majorité qu'il fut libre d'abandonner pilules et dragées, laissant exploser la fureur d'une hargne adolescence contenue jusqu'alors en un bocal spiritueux. Parfois, les crises saisissent sa raison et il hurle, silencieux, la chose qui vrombit son cœur. Les camarades s'habituent à ses phrases trop vîtes mortes, aux mots qui n'ont point le temps de vivre, déjà, englouties par de nouvelles syllabes. Le Quidditch aide, aussi, à calmer la bête, à l'assoupir aux vents qu'on poursuit en balais. L'air qui arrache la peau, qui crève la graisse et les maux et le Remède du jour. Espérons qu'il durera toujours.
- Maniaque
Les chemises par couleurs. Les cravates à droites ; par motif. Les chaussettes de laine en bas. Cachemire en haut. Cahier par carreaux, puis par matière. L'ordre extrême de Bae est surement dû à son hyperactivité, transposition perverse d'une énergie fougueuse. Cela étant, la dictature du soin que le jeune homme impose à ses camarades de chambrer lui valurent bien des surnoms. « Mr Propre. » Répugne du carnage des chambres adolescentes et a bien du mal à retenir ses mains lorsqu'un poil de chat ornant l'uniforme d'un ami le nargue en remuant ses reflets. Poussière est son ennemi et « Récurvite » son arme.
- Sensible
Bae est un amoureux de l'Amour, soupirant à la fenêtre au prince charmant, lorgnant de son balcon les rosiers avachis de son jardiner. Hélas, Roméo est un mythe et solitude son synonyme, il se contenta des livres à larmes faciles et des petits films doux. Fangirl pleurnicheuse ? Bae ne s'assume pas, et c'est avec grand mal qu'il tait ses gémissements à la mention d'un gland germe de chêne, d'un Aigle royal, d'un livre inachevé ou d'un anneau magique. Tolkien fut un bourreau pénible pour son palpitant troué.


Histoire



Il naquit le plus beau jour de l'An. Son premier. Il est drôle de voir comme Père et Mère, aussitôt qu'il fut là, réel et matériel, occultèrent le passé, pointant du doigt l'avenir, oiseau au ciel d'argent. Enfance agitée. Visite première en janvier. Docteur Maull. Hyperactivité, traitement. 5 ans. Les pilules turquoise au gentil reflet œuf obligèrent bien vite à compter sans les doigts. Père courtier. Mère avocat. Déphasée, à contre-courant du torrent des hommes à genoux, il parle peu, mais toujours à grandes eaux. Peu d'amis ? Mattéo. Sophie. Ecole primate de Londres. Coudes aux côtes, genoux aux colliers rouges, petites morsures d'enfants. Bête en cage, il mugit et gronde, se calme parfois. Défaitiste et tremblant. Aux coins de la classe, il forge des Histoires, belles et brèves, de dernières secondes avant la récréation. Dragons, méchants Maîtres, lui à la tour perdue des espoirs. Père voyage. Et l'emmène quand les graphiques grattouillent les hauteurs. Voir l'ailleurs. New York, New Dehli, Paris, Tokyo. Grappille quelques dialectes, un conte ou deux pour le retour. 9 ans, plus d'écoles, Percepteurs. Matté et Sophie s'étiolent avec l'an. Miss Fischer, écossaise ; carreaux mais pas carrées, plus courbes et voluptueuses, excédantes de vie. Il l'aime bien. Elle lui enseigne les hommes, les bovins et les dames. Lui présente Liberté, sa compagne Vérité. Avec elle, il est Sherlock. Toujours pas de Watson. Maison de vacances. Médoc. France. Cueillir les perles des arbres, presser les raisons pour en garder le jus. Insouciant, sucré et fluide. Au jour, on coure la faune et renifle les flores. Astronomie pour les nuits d'encre. Père apprend au fils les Chiens, la chasse et la Mort. Lui traque les rayons de l'œil d'Or, là-haut, qui grignote les palmes vertes des chênes. Dix Ans. Retour au Monde serpent, qui se mue qui se siffle, qui commerce les âmes. Mère acharne sa chance. Aux journaux, les affaires. Meurtres éclaboussés. Succès. Déménagement, les malles gazouillent d'or, de promesse et d'avenir. A deux pas de la Rue aux chapeaux tordus et aux géants hirsutes. Chemin de Travèrse. Nouvelle comédienne, Tante Romane. Différente qui pousse les fleures aux paumes et lévite les choses. Sorcière, on lui dit. Père avance les petites Princesses. Mll Primrose. Mll André. Mll Desche. Mr Rouque. Il préfère. Gentil, gentil garçon de ses mois, poupin et fougueux. Juste comme lui. Amitié liée, renaclante, en un été, et le coeur uqi chante pur dès que la silhouette s'efface. Timothé Roucque. C'est écrire un nom à l'envers ; un joli souvenir. Bientôt il n'est plus là, Russie, et fuit l'idée d'un secret à demi-ajourné. Trop de lumière ; trop de lumière,le bal des pupilles en serre-à-proies voltige en son trône. Père heureux, paon dandis, dandine son fils, lui tourne le menton, exhibe le profil, la face, les trois-quarts. Les vieilles robes roucoulent les jeunes Rivières serties mâchent leurs attentes. Bae avoue un jour. Je n'aime pas les filles. C'est assez simple et bref. Père concède, sourit, un peu triste. L'héritier n'aura jamais d'amour. La lignée ne supporterait l'extinction. La mère geint, lorsqu'elle pense être faible à l'ombre, seule. Bae, prisonnier d'un Futur utopique, n'aura l'audace de se vivre aux grandes aubes. La famille soude sa peine, s'affectionne un peu plus. Onze ans. Romane s'amène à répétition, poussière d'or que la houle promène. Elle rit à Papa, à Maman, car il est temps, dit-elle, il est temps. Ils dissertent, sous les arbres. Se perdent aux mots des autres. Mais ça reste une belle entente, une chose diffuse mais harmonique. La lettre vint sans surprise à la fin des Baignades. Jolie chouette. Poudlard. Père concède et sourit ; un peu triste. Avec lui, le train qui crache la fumée, miroir ébréché d'un dragon Rouge de livre, il tire son passé, point trop lourd, point trop gaie.  


Surnom : Bae
Âge : 17
Comment avez vous connu le forum ? : Alek  bounce
Comment trouves tu le forum ? : Parfaiiiit
Un petit mot? :  :cherry:

MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1847


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 16:39

BIEVENUUUUUUE !

Et, bon courage pour ta fiche !
Si question, n'hésite pas.

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 17:11

Heey bienvenue à toi !

Jack Falaheel, quelle bonne idée d'avatar, en plus on ne le voit pas souvent ! J'adhère !
Aristocratie, gay refoulé, il y a que très peu d'infos pour l'instant mais en tout cas ça promet ! Il nous faudra absolument un lien ! Et puis je peux t'appeler Baybay ? :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 17:33

Merci pour l'acceuil :D
Je ne sais pas si les défauts et qualités évoqués sont suffisants, je ne vois pas quoi ajouter en fait ... Je pense finir ma fiche ce soir si tout va bieen ~~
Et oui tu peux m'appeller Baybay; c'est voulu Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1847


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 17:46

Oh bordel.
Gay ou pas, marris-moi.

Genre. L'poête qui fait des référence à Sherlock et parle de Tolkien. Mon dieu. Foutu gland de chêne.
Merci d'être là. Sur ce, je repars décéder.

PS : Ton avatar n'est pas à la bonne taille, j'crois bien.

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 18:37

Bienvenuuuue. ♥ Je rejoins totalement l'avis d'Alex, et du coup, j'ai hâte de voir la suite de ta fiche. Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Sam 24 Jan - 20:59

Je suis ... Totalement amoureux. Voilà c'est dit. Si t'as une question, n'hésite pas. J'ai envie de te dire bon courage pour la suite de ta fiche mais j'ai pas l'impression que t'en aies besoin Wink

PS : Je plussoie Alex ceci dit, ton vava n'est pas à la bonne taille. Je te propose cette image, en attendant de trouver ton bonheur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 361


MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   Dim 25 Jan - 11:49





Bienvenue à Poudlard !


Et voilà la suite !




Après mûre réflexion, j'ai décidé de t'envoyer à Serdaigle ! Je suis certain que tu t'y sentiras à ta place et que tu t'y feras plein d'amis ! Puis, si tu ne trouves pas ce qu'il te faut, tu peux toujours créer la personne idéale d'un coup de baguette. Alors, entre les devoirs, les amourettes, et les rencontres, ton agenda va être des plus chargés. Et ce, sans compter les activités extra-scolaires tels que le club de duel, le journal de l'école, et bien sûr, le quidditch ! Mais de temps en temps, n'oublie pas de faire une pause. Sur ce, si tu as d'autre question, n'hésite pas à envoyer un hibou à l'administration. Bonne année à Poudlard !

Amicalement,
Le Choixpeau




MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bae Bay - Darkness becomes meee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bae Bay - Darkness becomes meee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bae Bay - Darkness becomes meee
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Fiches de présentation-