AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise


avatar
Messages : 39
Pseudo : SayRay


MessageSujet: FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise   Ven 14 Oct - 17:14

i guess it's going to leave a bruise


« Aaah »
J'arrivais peine à ouvrir mes yeux couverts de poussière. Mes muscles me faisaient mal et j'avais froid. Finissant par soulever mes paupières après m'être passé la main sur le visage, je grimaçai. La lumière m'assommait et j'étais à peu près certain que même avant ça, ma tête avait commencé à me faire mal. Je regardai ma main encore au-dessus de moi et ne pus rater la traînée de sang s'étendant sur mes doigts. Un grognement gonfla ma gorge et je toussai presque aussitôt.

Il fallait que je me relève, et vite... Mon combat, après tout, était loin d'être fini.

Allez savoir ce qui m'avait pris. Ce matin-là, deuxième jour après l'annonce de l'évasion massive à Azkaban, je m'étais levé de fort mauvaise humeur. Mon travail, ces années à débusquer la raclure, discerner le vrai du faux et équilibrer les choses dans le monde sorcier... en l'espace de quelques minutes, c'en avait été fini. Ruiné. Balayé. Comme si ça n'avait jamais existé.
C'était une offense. Une provocation. Et très rapidement, le déséquilibre allait nous faire payer tout ça. L'idée que mon père fut dans le lot me répugna au plus haut point. Par chance, il ne figurait plus dans mes échecs et n'avait pas bénéficié de cette généreuse intervention. Il fallait dire que pour son cas, je n'y étais pas allé de main morte, ayant pris plaisir à choisir, au fil de ses demandes de révision de procès ridicules, quelle cellule serait la meilleure pour sa minable petite personne.

Alors oui, peut-être que tout n'était pas ruiné, mais cette mauvaise herbe allait repousser partout et empoisonner le pays dans lequel je vivais. Et Aydan Ambroise Misthunter vivant, cela ne pouvait se concevoir. La justice était ma fibre, ma raison même de vivre et d'exercer ne serait-ce qu'un semblant de rôle social.
Puis, intimement... je les haïssais tous. Ils ne m'inspiraient qu'un profond dégoût.
Leur faiblesse d'esprit était à l'image d'Azkaban.

C'est pour ça que j'allais les y remettre. Un par un et ce, seul s'il le fallait.

J'avais été auror par le passé. Je ne pensais pas être réellement rouillé et j'avais réussi à rattraper quelques minables. Seulement, je n'avais pas envisagé qu'aussi rapidement, certains voudraient s'en prendre à moi. Les moins que rien. Ils auraient eu mieux fait de profiter de leur liberté tant qu'ils le pouvaient plutôt que s'imaginer me descendre.
Si nécessaire, même mon fantôme les chasserait un à un.

Je m'étais donc retrouvé dans une petite embuscade et les sorts avaient été pluie sur ma tête et celles de mes opposants. J'étais épuisé mais la rage et l'agacement avaient guidé chacun de mes mouvements. Puis l'instinct de survie avait également pris le dessus.
Je me souvins avoir éclaté de rire à un moment, l'idée que je serais contraint d'en arriver à devoir les tuer. L'idée était presque satisfaisante, sachant que c'est ce qu'ils avaient en tête pour moi. Mais trop facile. Voilà pourquoi au final, il avait été si difficile pour moi de vraiment me débattre : je voulais sévèrement amocher uniquement contre des gens qui sortaient à foison du sort vert. J'avais fini par devoir transplaner après un échange trop puissant de sorts qui avait menacé de tout ratisser sur notre passage. Mon adversaire a juste eu le temps de me grimacer avant que nous disparûmes tous deux en un crack.

Puis un en suivit un autre alors qu'on en venait aux mains.
Par ce concours de circonstances et cette bagarre à mains nues entrecoupées de transplanage, j'avais atterri sur l'une des tables du Chaudron Baveur. A cette heure-ci, je ne pensais pas trouver grand monde dans l'établissement, pourtant en me redressant péniblement, je croisai un regard aussi surpris qu'inquiet. Ma vision était trop brouillée encore par la lumière, la poussière et les efforts que j'avais fournis. Mais pas mes fonctions cérébrales.
Pas ça... Je me précipitai pour me relever, craignant de mettre en danger un civil. « Tu ferais bien de partir d'i- Aaargh » je hurlai sèchement de douleur en voulant appuyer sur ma jambe. Je m'étais légèrement désartibulé. Suffisamment cela dit pour que ça me soit douloureux. J'osais espéré que je n'étais pas suivi et que j'avais bien assommé mon adversaire.

Je me frottai les yeux pour regarder mieux la personne qui allait devoir m'aider. « Je crains finalement de devoir te mettre à contribution... »

_________________

aydan ambroise misthunter
a soft whisper in the mist of the night
you hear it but you don't see it, it's coming for you


Trying to communicate with a legilimens be like:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 34
Pseudo : Neko-Neko


MessageSujet: Re: FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise   Dim 23 Avr - 16:10

Infos
I guess it's going to leave a bruise
Moi qui ne cherchait rien
ft. Aydan A. Misthunter
Ʃkaemp はは ™

Un soupir froid s'échappa des délicates lèvres pourpres de la jeune femme attablée au Chaudron Baveur. Ses longs doigts fins tenaient un verre d'un breuvage particulier. Cela faisait quelques jours que la jeune femme ne parvenait pas à trouver de quoi s'occuper. Ses proies ne l'amusaient plus tant que cela et elle ne trouvait plus d'intérêt à la séduction. En outre, toutes ses activités favorites lui paraissaient sans saveur et puisque la damoiselle ne tolérait aucunement l'ennui, elle avait choisi de se rendre au Chaudron Baveur afin de trouver quelque chose d'intéressant à faire. Ainsi donc c'était-elle installée à cette table après avoir commandé de quoi étancher sa soif.

Tandis qu'elle réfléchissait et avalait une gorgée de sa boisson, la brunette observa le reste des clients. Au vu de l'heure, il n'y avait pas grand monde mais assez toutefois pour qu'elle puisse tester ses capacités d'analyse. Alors qu'elle s'apprêtait à s'adresser à un séduisant jeune homme et donc à se lever de sa chaise, la jolie brune fut interrompue par un homme venant d'atterrir sur sa table, sans aucun préambule. Tandis qu'elle l'observait avec surprise et un tantinet d'inquiétude, cette apparition l'ayant surprise, la jeune femme se demanda la raison de sa venue ici. Qui plus est, l'état physique de l'individu laissait à penser qu'il courrait un danger certain, ce qui était loin de rassurer l'adolescente.

Arwen n'était pas du genre trouillarde, aussi lorsque l'individu, qui s'avérait être un homme, voulut lui ordonner de partir, elle ne put retenir un sourire irrité. Et puis quoi encore ? Quoi qu'il en soit, il se mit soudainement à hurler, la faisant sursauter. Il peinait apparemment à se servir de sa jambe. Alors qu'elle se levait afin de s'éclipser rapidement de cet endroit et des complications qui risquaient de suivre, l'inconnu s'adressa une nouvelle fois à elle. Et lui demanda son aide.
Si la brunette s'apprêtait à refuser, elle revint rapidement sur sa décision. Après tout, tout ceci pourrait bien lui donner une occasion de s'amuser un peu. Quitte à tromper l'ennui, autant faire cela de la meilleure manière qui fut.

" Oh bien sûr que je serais ravie de vous aider Monsieur. Que puis-je faire pour vous, donc ? " Questionna-t-elle avec un délicieux sourire.

Après tout, mieux valait avoir une bonne entente avec cet homme si elle voulait en apprendre plus sur les circonstances de son arrivée ici, et de sa blessure par la même occasion. En tout cas, il était incapable de marcher et il était donc plus qu'évident qu'il devrait se reposer sur elle et donc lui offrir une part de sa confiance. La suite risquait d'être intéressante.

Si un détail ou un passage ne te convient pas,
n'hésites pas à me mp !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 39
Pseudo : SayRay


MessageSujet: Re: FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise   Ven 19 Mai - 20:14

i guess it's going to leave a bruise


De la poussière tombait encore lentement autour de moi et de la table brisée alors que j'observais difficilement mon environnement.
Le plus grand problème qu'on puisse rencontrer lorsqu'on transplanait n'était pas à mon sens de se désartibuler mais plus d'atterrir au mauvais endroit. Et croyez bien que si j'avais eu plus de temps et de liberté d'esprit pour réfléchir à des endroits parfaits pour finir ma course, je n'aurais pas choisi le Chaudron Baveur.
J'avais eu l'espoir bref pourtant que personne ne s'y trouverait et que mon altercation ne finirait par mettre en danger une personne externe à ce conflit. Je n'avais aucun doute sur le fait que mon opposant serait plus qu'heureux d'étendre les dégâts que nous avions causés (en plus de me rendre responsable de la mort de civils).

Ma vue devenait de plus en plus claire et je pouvais enfin mieux discerner les traits de la personne que j'avais interpellé il y a de ça quelques brèves secondes. Si j'avais souhaité mettre en sécurité cette personne en lui demandant de disparaître des lieux, j'avais anticipé sur mon état. Cela aurait pu fonctionner si j'avais de quoi me relever et combattre, or avec ma jambe, cela s'annonçait un rien plus compliqué. Ce n'était pas ainsi que j'aurais pu faire diversion ou partir ailleurs, en entraînant celui (ou ceux?) qui était peut-être sur mes talons. Aussi, j'avais donc au final reconsidéré ma première idée en demandant à cette âme bien peu chanceuse de m'aider.
Je vis alors progressivement s'approcher la silhouette d'une jeune femme. Autour du mètre soixante-dix, pas bien plus si jamais elle le dépassait, ce dont je doutais. Elle était menue, plutôt même fluette. De longs cheveux bruns ornaient son visage et tombaient jusqu'à ses coudes on aurait dit. Son visage était quant à lui juvénile et c'était avec horreur d'ailleurs que je le constatais. Je n'avais aucune envie de mêler une jeune personne à de sales histoires. Mais encore une fois, ce n'était pas comme si un grand nombre d'options m'était donné. Ses fines lèvres s'entrouvrirent pour laisser échapper quelques mots. Oh bien sûr que je serais ravie de vous aider Monsieur. Que puis-je faire pour vous, donc ?
Les traits durcis par la douleur qui lançait depuis ma jambe, je pris une inspiration et hochai la tête un coup en signe de remerciement et reconnaissance. « Eh bien, vous demander de bien vouloir m'aider à me relever serait un excellent point de départ. » Mes joues n'avaient guère l'habitude de se défroisser pour laisser apparaître un sourire, c'est pourtant ce que j'essayais de laisser apparaître en vain. Un rire exaspéré résonna du fond de ma gorge alors que j'usais de mes bras pour tenter seul d'abord de me redresser : à voir l'ossature légère de la jeune femme, me soulever serait une bien grosse peine pour elle. Alors autant lui alléger cet effort.

Alors qu'elle s'approchait davantage, je réalisais également que la situation allait exiger quelques clarifications : nous allions peut-être devoir coopérer si elle le voulait bien et pour cela, fallait-il encore qu'elle puisse me faire confiance.
« Ambroise Hunter, membre du ministère au fait. » je lui tendis alors ma main pour des salutations formelles que j'estimais donc d'ordre. Bien évidemment, je n'avais pas trouvé réellement opportun de lui décliner ma réelle identité. De plus, Ambroise Hunter avait été un de mes alias du temps où j'avais été auror. Ce n'était pas en soit un réel mensonge.
Si je devais m'expliquer sur cette mesure, je commencerais par souligner que je venais de me battre avec des gens peu recommandables. Aussi, c'était un clair défaut professionnel. Enfin, c'était certainement mieux pour la jeune brune si elle en savait le moins possible.

« Je vais avoir certainement besoin de votre assistance pour soigner ma blessure... » avouais-je alors que j'étais enfin debout. « Mais je dois vous informer que cela pourrait vous mettre quelque peu en danger. Mais cela est déjà probablement le cas. Je tiens juste à ce que vous sachiez donc que rien ne vous force à accepter. Considérez bien ceci. »

J'allais pouvoir me débrouiller sans la jeune femme, c'était certain. Mais cela allait me prendre un temps considérable que je n'avais peut-être pas. « Mais plus vite je suis guéri, plus grandes sont les chances de sécuriser ce périmètre... » je laissai ma phrase en suspend, lui laissant le choix donc de partir ou de m'aider dans mon entreprise.
Encore une fois, demander cela à une jeune fille, ça me déplaisait. Pourtant, vu comment les choses s'annonçaient, il valait peut-être mieux que les jeunes soient confrontés aux choses qui pouvaient les attendre.

Ne posant pas le pied par terre, j'avais du mal à chercher dans les poches de mon manteau une carte prouvant mon identité (oui même la factice) ou un semblant d'élixir de soin. Si je n'en trouvais pas, j'allais devoir le faire... ou demander à ma charmante et brave compagnie de m'assister dans cette opération.

_________________

aydan ambroise misthunter
a soft whisper in the mist of the night
you hear it but you don't see it, it's coming for you


Trying to communicate with a legilimens be like:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise   

Revenir en haut Aller en bas
 

FT ARWEN . i guess it's going to leave a bruise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eowyn et Arwen
» Arwen, Gondor et Gimli
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» Arwen [Titus]
» Knock Knock ! Guess who's there ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Londres & ailleurs :: Le Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur - Auberge-