AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les règles sont faites pour être brisées ☠ Rémi [Flashback 1996]


avatar
Messages : 489
Pseudo : Jyn


MessageSujet: Les règles sont faites pour être brisées ☠ Rémi [Flashback 1996]   Sam 3 Sep - 3:49


Les règles sont faites pour être brisées

Know the rules well so you can break them effectively...
Harry - Rémi



- Qu’est-ce que t’as fait encore pour te ramasser chez moi ?


Je regarde Hagrid en soupirant, passant rapidement une main dans mes cheveux. Je remonte mes lunettes sur mon nez (car si, aujourd’hui je les porte. À quoi bon porter des lunettes lorsqu’on ait en corvée de ménage) avant d’hausser les épaules sans vraiment lui répondre. Il croise ses bras en tentant de paraitre menaçant, ce qui ne marche jamais avec moi. (Du moins, plus maintenant)

J’avais connu Hagrid en première année alors que j’avais reçu ma première corvée de ménage. Le trouvant effrayant (en raison de toutes les rumeurs à son sujet) au début, je m’étais habitué à sa taille disproportionné. Avec les années, j’avais compris qu’il était en fait qu’une âme fragile prise dans un corps de géant. Depuis quelques années, nous venons le voir pour parler de tout et de rien lorsque nous trouvons la vie longue au château. Mine de rien, sortir des murs du château pour s’éloigner un tant soit peu permettait de voir les choses avec une perspective différente.

- C’est quoi ta corvée ce coup-là?

Cette fois-ci, je souris en tentant de camoufler un rire qui se forma malgré tout derrière mes lèvres.

- Je dois nettoyer les toiles d’araignées dans la forêt interdite…

Hagrid me regarde, indécis.

- Mais…Il y en a partout !

J’hoche la tête lentement, sachant très bien ce qui m’attendait.

- C’est pourquoi je dois le faire seulement pendant deux heures !

Hagrid commence à jouer dans sa barbe d’une main, ne sachant quoi me répondre. Parfois, il me faisait penser à un enfant qui tente de voir le bien et le mal où il ne faut pas. Plusieurs choses dans la vie ne font en réalité que des nuances mais j’ai souvent l’impression qu’Hagrid ne réussit pas à voir la vie ainsi. Peut-être que sa vie d’ermite en ait en partie la cause. Je décide de l’éclairer sur la raison de ma corvée.

- J’ai collé un chewing-gum en dessous du chapeau du professeur McGonagall…Elle n’a pas vraiment apprécié…J'étais sous ma cape pourtant, je ne comprends pas comment elle a deviné...

Je vois les yeux d’Hagrid s’arrondir.

- Je comprends maintenant, t'es pas croyable même après toutes ses années…

Il se retourne sans dire un mot de plus pour se diriger vers son cottage. Il en sort une tige qu’il me tend. Je le prends, voyant très bien qu’il a de la difficulté à se contenir pour ne pas rire. Je fais mine de rien et débute ma randonnée pédestre de chasseur de toiles d’araignées. Je peux entendre Hagrid me crier à une certaine distance alors que je m’enfonce dans les bois

- Bonne chance ! On se voit dans deux heures et n’arrive pas en retard !


Je m’enfonce dans la forêt interdite, un mince sourire au visage. Après toutes ses années, la forêt interdite n’a plus de secrets pour moi…



_________________
Hero or not?
I like walking in the rain so no one can see my pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 264


MessageSujet: Re: Les règles sont faites pour être brisées ☠ Rémi [Flashback 1996]   Sam 10 Sep - 1:04


Les règles sont faites pour être brisées.

Know the rules well so you can break them effectively...

Harry & Rémi

Ce soir, je vais chasser. Cela fait quelques jours que je ne peux y aller et là j’ai vraiment les pattes qui me démangent. J’ai envie de courir, bondir et traquer. La traque est un art. D’abord il faut repérer une proie. Parfois elle est facile à trouver, d’autre fois beaucoup moins. En suite, il faut attendre le moment propice, camouflé dans les hautes herbes. À ce moment, il faut penser à la direction du vent parce que celui-ci peut trahi ma présence à cause de mon odeur s’il ne souffle pas dans la bonne direction. Il faut aussi être attentif à tout autre élément susceptible d’éloigner ou de terrifier l’animal. Cela peut être une autre créature, un bruit assourdissant, un autre traqueur. Les diversions sont nombreuses et il faut essayer de minimiser le plus possible l’impact de chacune des variables à prendre en compte. En suite, il y a la chasse, la vraie qui commence. Le bon, celui qu’il faut faire pour s’approcher le plus près de la cible afin de ne pas s’épuiser plus que de nécessaire. Les proies, dans le monde animal, sont souvent celles qui courent le plus vite. Bon pas toutes, mais c’est un moyen de défense classique. Il y en a d’autre, évidement, comme des cornes ou une peau plus dure à transpercer. Par ailleurs, un bon exemple pour prouver que la nature est bien faite, les animaux qui son herbivores et qui se font plus souvent chasser, dès leurs naissances, ils vont savoir marcher et à peine quelques minutes plus tard ils savent courir. Ainsi ils sont en mesure de se sauver si un prédateur s’approche. Inversement, lorsqu’un bébé prédateur vient au monde, il est complètement dépendant de sa mère. Les yeux clos, les oreilles rabaissées, il peut à peine marcher. Il est très vulnérable. Au fond, cela balance l’équilibre naturel de la prédation.

En suite, il y a la course. Il faut poursuivre la cible le plus rapidement. C’est un sprinte. L’atteindre avant qu’elle ne me sème. Elles ont bien souvent une bien meilleure endurance que les prédateurs, alors les premières secondes sont primordiales. L’issu de la course se joue sur très peu de chose et surtout très peu de temps. Si elle réussi à prendre trop de distance, c’est fini, il faut trouver une autre proie à chasser. Elle a gagné.


Je sors du château, le soleil est déjà couché. Le repas du soir vient de se terminer et tout le monde est entrain de rentrer dans leur dortoir respectif, ce qui me laisse le champ libre pour me rendre le plus rapidement possible dans la forêt interdite.

La soirée est assez douce, surtout pour un soir de novembre. L’air est vivifiant. Je cours le plus vite possible pour atteindre le pont. Une fois à l’intérieur, je reprends un peu mon souffle en marchant tout de même à bonne vitesse. Plus je vite je suis rendu, moins les chances de me faire prendre sont grandes. Arrivé au bout de la construction. Je jette un coup d’œil pour m’assurer que la voie est libre. Une fois les vérifications de routines faites, je détale comme un lapin vers le couvert des arbres de la forêt.

J’arrive enfin puis une fois les quelques premiers mètre franchie. J’essai de calmé ma respiration sifflante. J’ai beau être plutôt en forme. La course restera toujours essoufflant surtout à cette vitesse. Par chance, l’adrénaline aide beaucoup à ce que ce soit plus facile. Je m’appuie un instant sur une grande chaîne pour me reposer. J’ai encore le cœur qui bat la chamade et la respiration sifflante. Après quelques minutes. Je m’aventure un peu plus loin. Je connais cet endroit comme ma poche. Je pourrais même y aller les yeux fermés que je ne me tromperais pas.

J’arrive près d’un vieux tronc creux. C’est un peu mon tronc à moi. Je suis tombé sur cet arbre lors de ma première escapade dans la forêt interdite et depuis, je l’utilise chaque fois que je me rends dans les bois pour me transformer. Au début je m’entraînais ici. Et maintenant que je contrôle parfaitement ma forme je laisse mes vêtements à l’intérieur du trou.

Je commence par retirer mes souliers, mon chandail puis mon pantalon avant de me dénuder complètement. C’est une précaution nécessaire parce que si je me change en panthère toute habiller, je n’aurais plus rien n’à me mettre après et puis, si par chance il y a un morceau qui n’explose pas sous la pression. J’ai beaucoup de difficulté à m’imaginer un fauve une robe ou un chandail. En plus cela rendrait plusieurs mouvements difficiles à faire.

Je suis nue comme un verre et je profite de la douce caresse du vent sur mon corps. Je frissonne de la tête aux pieds mais la sensation est plus qu’agréable. Une bourrasque balaye mes cheveux se qui me chatouille un peu le dos, mais à cette instant j’entends une branche craquer et je me retourne. Je vois, au travers des arbres une silhouette qui m’observe.


_________________


Parce qu'elles sont meilleures amies : Lex' et Rem' :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les règles sont faites pour être brisées ☠ Rémi [Flashback 1996]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LIAM ≈ les règles sont faites pour être brisées.
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Donovan #6
» Les rumeurs sont faites pour être confirmées [Taténen/Destiny]
» Les droits sur Alex Kovalev sont disponible pour réellement pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Poudlard :: Les Extérieurs du Château :: La Forêt Interdite-