AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Arielle - Et si j'avais su...


Invité
avatar


MessageSujet: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 13:03




Arielle Juliet Dawson

“Evite d’être trop timide ou trop émotif dans tes actions. La vie est une expérience.” Enfin, c'est ce que j'aimerais bien me dire...

◊ Prénoms : Arielle Juliet
◊ Nom : Dawson
◊ Date de naissance : 14 février 1980
◊ Âge : 18 ans
◊ Année scolaire / métier : 6e
◊ Statut du sang : Née de parents moldus
◊ Statut social : Éperdument amoureuse d’un certain dénommé Clyde
◊ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
◊ Groupe : prout
◊ Avatar : Elle Fanning

▬ un face à face avec le psy



Qui suis-je?

Eh bien, c’est une question que je me pose tous les jours, voyez-vous. Plusieurs peuvent dire se poser cette question existentielle, mais quelles sont leurs raisons ? Simplement une remise en question après avoir été laisser par un homme qui en aime une autre ? Non, je ne parle pas de ce genre de remise en question. Je décrirai plutôt mon état d’esprit quotidien à une ambigüité constante entre deux personnalités distinctes. Ou plutôt, l’une qui combat l’autre.

L’UNE

L’UNE est celle que je suis depuis que je suis petite : celle renfermée et indécise, toujours apeurée par la vie et craintive envers les autres élèves. Je me décrirais comme quelqu’un d’enjoué malgré tout car je suis émerveillée par la vie, et tout particulièrement par la magie. N’ayant jamais eu vraiment de contact avec les autres gens de mon âge, j’ai appris à me divertir autrement. C’est pourquoi j’ai un incroyable talent pour le chant et le piano. Bien entendu, je n’ai jamais chanté devant qui que ce soit, c’est donc un talent que je garde secret. Mes parents m’avaient acheté un piano électrique pour que je puisse me pratiquer à la maison. En dehors de cela, j’ai une grande fascination pour la magie, je vous l’ai dit. Cela dit, j’ai une fascination pour les cours de Poudlard, en particularité ceux d’astronomie et de divination. Ma mère me dit souvent que j’ai une tendance à sourire pour les petits bonheurs de la vie, ou en fait que je trouve le bonheur en des choses simples de la vie quotidienne. Pour cette raison, je suis rarement triste ou dépressive. Enfin, ça c’est lorsque je suis seule avec mes bouquins et mes devoirs.

En dehors de cela, je suis une personne très généreuse malgré le peu que je possède et je n’hésiterai jamais à aider quelqu’un dans le besoin (à distance). Je ne peux m'empêcher de sauver les animaux égarés...

Ah oui..Et je suis végétarienne...

Vous devez l’avoir compris, j’ai ce qu’on appelle un trouble d’anxiété sociale.  Ce trouble fait en sorte que je rougis très facilement, j’ai des tremblements et une respiration rapide et d’autres sensations désagréables que vous ne voulez pas savoir lorsque je suis en présence de personnes. Il se peut même que je fuis pour ne pas entrer en contact si cette personne tente trop de m’approcher. La fuite est une grande partie de ma vie même si j’aimerais bien être autrement. Mais quel est cet autre moi au juste ?

L’AUTRE

L’AUTRE est la fille que j’aimerais être. Depuis que j’ai débuté mes cours pour gérer mon don de clairvoyance, je commence à avoir un certain espoir que je pourrai être normal un de ses jours. Depuis 2 ans, je parviens à contrôler brièvement mes visions. Il m’arrive encore que mon don m’échappe mais cela m’arrive de moins en moins souvent. Il m’est maintenant possible de toucher quelqu’un sans avoir de visions. Or, si je suis déconcentrée ou sous les émotions, ceci devient particulièrement difficile et mon don m’échappe fréquemment. C’est pourquoi je n’ai jamais été en mesure d’entretenir une relation amoureuse (je crois que vous aviez compris) même si j’en crève secrètement. Je suis de nature rêveuse et romantique, que dire de plus ? Bref, cet autre moi caché sous des couches de crainte et d’incompréhension aimerait pouvoir interagir avec les gens autour de moi. J’aimerais pouvoir aller à des réunions de famille, rencontrer de nouvelles personnes, être une adolescente ordinaire qui peut entretenir des liens ordinaires avec les gens que j’aime. Oui, j’aimerais être différente et je suis constamment dévorer par une rage envers moi-même mélangé à une crainte excessive de l’inconnu. Oui, je suis complexe mais je suis moi.




▬ le récit de vos aventures



Ma vie avant Poudlard

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été comme ÇA. Du plus loin que je me souvienne, on m’a toujours considéré comme une enfant étrange et lunatique, terrorisée par son ombre. Si seulement ils savaient…Si seulement vous saviez...Tout ce que je dois endurer lorsque je suis en présence d’une foule ; tout ce que je dois ressentir et vivre lorsque quelqu’un s’approche trop proche de moi. Non, je ne suis pas antisociale. Non, je ne suis pas étrange. Je suis simplement terrorisée par ÇA

ÇA, ça a commencé lorsque j’étais encore une enfant innocente. Je suis née dans une famille de moldus bien aimables, toujours souriants et attentifs à mes besoins. Enfin, ils l’étaient jusqu’à ce que, par un jour pluvieux, nous soyons pris dans un énorme carambolage d’automobiles. Même si je n’avais que 5 ans à l’époque, je me rappelle très bien à quel point les mois suivants cet épisode furent pénibles autant pour moi que mes parents. Par chance, je fus la seule qui fut blessée lors de l’accident…Une chance…Je dis bien cela car j’ai un grand cœur. Même si cet accident me réveille encore parfois la nuit par te terribles cauchemars, je n’aurais jamais échangé ma place avec l’un de mes parents. Non, ses parents que j’ai toujours si profondément aimés. Étant trop jeune à l’époque pour pouvoir me protéger contre l’impact, je tombai dans un léger coma de deux semaines. À mon réveil, je ressentis une douleur lacérant dans mon épaule gauche ; j’avais la clavicule cassée.

Vous allez me dire, quelle importance ? Une clavicule, ça se répare ! Oui, mais ce qui m’arriva par la suite me marqua pour la prochaine décennie à venir. Depuis cet accident, je commençai à voir des choses que je n’aurais jamais voulu voir. Je commençai à sentir des choses que je n’aurais jamais dû sentir pour cet âge innocent que j’avais. Dès que je touchais une autre personne, des images étranges agressaient mon esprit, me laissant paralyser par la peur. Je commençai donc à fuir les gens, à faire des crises de panique en foule, et éventuellement à m’isoler du monde extérieur. Je développai ce qu’on appelle un trouble anxieux social, ou du moins c’est ce que les psychiatres dirent à mes parents. Mais comment pouvais-je leur dire ce que je vivais réellement ?

Vous pourrez le comprendre, l’attitude de mes parents changea de façon marquante avec les années. Ils devinrent froids et distants à mon égard. Bien entendu, cela me fit terriblement mal au commencement. Ma mère avait dû quitter son travail pour pouvoir me faire l’école à la maison, mon père devait travailler plus de 60 heures par semaine pour que nous puissions garder notre maison…

Jusqu’au jour où j’eus 11 ans. Ne supportant pas les réunions familiales, mes parents avaient pris l’habitude de me faire un simple gâteau et quelques cadeaux usagés pour mon anniversaire. Bien que ce soit minime, ce geste me touchait énormément à chaque année. Alors que nous étions assis dans le salon, un de mes cadeaux à la main, une lettre vola jusqu’à nous. Mon père l’attrapa et l’ouvrit avec empressement en s’écriant de joie. Ne comprenant pas ce qui se passait sous mes yeux, je demandai à mes parents pour quelle raison ils étaient aussi énervés. Sautillant de joie, tous deux me regardèrent avec une flamme dans leurs yeux. Et moi, j’étais simplement figée par la peur.

- Tu es une sorcière Ari!

Je sentis le monde s'écroulai sous mes pieds, incapable de parler.
Et si c'était ÇA l'explication de toutes ses images insensées ? Et si je n'étais pas...folle? J’appris quelques années plus tard que quelques-uns de mes ancêtres avaient été des sorciers. De là l’excitation que je vis chez mes parents.

Le jour où je me sentis enfin utile

Mes premières années à Poudlard furent d’une telle ambiguïté que s’en ai presque ironique. En raison de mon caractère timide et craintif, plusieurs élèves commencèrent à me prendre de haut. Malgré tous mes efforts à éviter les contacts humains, il m’arrivait parfois d’effleurer le bras de l’un ou l’autre de mes collègues de classe. Lorsque cela arrivait, je tombais souvent sur le sol de la classe à force d’hyperventiler en raison d’une attaque de panique. J’eus beaucoup de difficultés à m’habituer à la densité de population à Poudlard, même après plusieurs années.

Un jour, alors que je venais tout juste de voir l’image d’une élève s’ouvrant les veines en effleurant son bras, je commençai à crier à tue-tête dans la classe. Tremblant de tout mon corps, je ramenai mes jambes vers mon ventre et tentai d’oublier ce que je venais de voir.
Soupirs, murmures, une voix qui me rassure à l’oreille. Une élève s’était levée, venant tout près de moi pour me murmurer des paroles qui me donnèrent un frisson.

- Sortons d’ici…

Je regardai la grande blonde qui me sourirait. Je n’avais jamais vu de tels yeux ; si humains et compréhensifs. Je la suivis à l’extérieur du cours et elle me conduit dans la cour intérieure. Elle me demande si je voulais lui en parler. Bien que je ne me fusse jamais ouvert à quelqu’un concernant cette partie de ma vie, elle dégageait quelque chose qui me calmait et me mettait en confiance. Je lui racontai donc les causes de mes attaques de panique, sachant que ce n’était pas la première fois qu’elle me voyait faire une telle crise. Elle croisa les bras, incertaine.

- J'y connais rien en divination, mais ça pourrait être des visions. Tu devrais en parler à quelqu'un.

Je la regardai, surprise. Je n’avais jamais vu ses images de cette façon. Il est vrai qu’il m’était arrivé de voir les images se reproduisent dans la réalité, mais je n’avais jamais pris la peine de pousser plus loin. Et si je pouvais être utile pour une fois dans ma vie ? Je la regardai, hochant la tête en sentant mes joues s’empourprer.

- J’ai peur, peux-tu venir avec moi s’il te plait ?

Je parlai d’une voix cassée. Alexis accepta de m’accompagner et j’allai voir un de nos professeurs pour lui raconter ce que j’avais vu. Quelques jours plus tard, je fus convoquée dans le bureau du directeur de ma maison.

- Arielle…Ce que tu avais prédit est arrivée hier soir. Mlle va bien, elle est présentement en train de reprendre des forces.

Il sembla hésiter avant de poursuivre.

- Tu as un don de clairvoyance Arielle, c’est rare. Est-ce que tu voudrais être suivi par notre professeur de divination pour apprendre à contrôler ton don ?

Je ne sais pas comment vous expliquer le soulagement que je ressenti lorsqu’il m’apprit que j’avais un don. Pendant des années, j’avais cru que j’étais une sorte de phénomène de cirque Pendant si longtemps j’avais cru que…

- S’il vous plait monsieur, aidez-moi…

En voie de guérison

Je ne sais pas comment vous décrire cette sensation de légèreté que j’ai ressentie la première fois que j’ai été en mesure de toucher quelqu’un sans avoir de visions. Je dois dire que j’ai dû me reprendre à plusieurs reprises avant de me résoudre à le faire, mais j’y parvins. Une sorte d’euphorie s’empara de moi, une euphorie d’espoir et de reconnaissance envers mon professeur de divination. Dès la fin de ma 5e année, je commençai à avoir plusieurs sessions par semaine pour contrôler mon don, ce qui m’aida énormément. Malgré cela, j’ai toujours beaucoup de difficultés lorsque mes émotions entrent en jeu. Je terminai ma 5e année avec des notes exceptionnelles dû à un regain d’énergie face à un nouvel avenir que je voyais se dessiner devant moi.

Pourquoi occupes-tu toutes mes pensées ?

Au début de ma 6e année, je commençai à aborder de plus en plus de conversations avec les élèves de ma classe. Ce changement d’attitude fut drastique pour plusieurs élèves qui m’avaient connu en prise avec mes émotions. Bien que je commençais à interagir avec les gens, je prenais soin de garder une certaine distance afin d’éviter des accidents. C’est à ce moment que je rencontrai un jeune homme que je n’avais jamais remarqué avant. Le hasard avait bien fait les choses car nous n’avions jamais été dans la même classe auparavant. En cours d’astronomie, je me permis de débuter une conversation avec celui-ci, fasciner par le mouvement de ses lèvres à chaque mot qu’il formait. Ses yeux me semblaient aussi profonds que deux abysses verts dans lesquels je pouvais me perdre si…

Bref, ce fut le coup de foudre.

Après cela, je tentai d’observer discrètement où il allait et ce qui l’intéressait. Ainsi, je commençai à me présenter à leurs pratiques de Quidditch, simplement pour le voir quelques instants de plus. Je ne crois pas qu’il ait vraiment remarqué ma présence car je tentais de me faire aussi discrète que possible.

Et puis, j’eus la force de lui demander s’il voulait faire ses devoirs avec moi. Je fus surprise qu’il accepte aussi facilement (je réussis difficilement à cacher mon excitation lorsqu’il accepta). À partir de ce moment, nous commençâmes à nous voir presque tous les soirs après les cours (sans compter les cours où nous étions camarades). Sa présence me remplissait d’un bonheur que je n’avais jamais vraiment expérimenté et chaque moment passé à ses côtés me faisait tomber de plus en plus en amour de sa personne. Nous pouvions discuter de tant de sujets sans se lasser, nous pouvions passer des heures côte à côte sans se…

Oui, j’étais amoureuse.

Jusqu’au jour où il eut le malheur de m’effleurer...

Instable émotionnellement en raison de l’intensité de ceux-ci en sa présence, ma vision fut aussi rapide et blessante qu’un coup de poignard. Lorsque je revins à moi-même, je m’effondrai devant lui en larmes et lorsqu’il tenta de me toucher le bras, je criai de toutes mes forces de me laisser tranquille. Je me levai et couru aussi vite que mes jambes tremblantes pouvaient me le permettre. J’allai m’enfermer dans ma chambre, où je laissai ma colère exploser. Je criai, criai jusqu’à en perdre la voix.
Clyde embrasserait une fille prochainement.

Voilà ce que j’avais vu.

Cette idée me faisait terriblement mal. Je commençai à l’éviter à partir de ce moment-là.

Deux semaines plus tard, c’est-à-dire le jour des BUSES, je vis Clyde embrasser une jeune femme entre deux examens. Je sais qu’il m’a vu et je sais qu’il a vu mes yeux furieux et remplient de larmes. Je me dirigeai vers la salle d’examens en tentant de camoufler le tourbillon d’émotions qui envahissait mon corps à cet instant. Incapable de contenir mes émotions, je fus envahi par plusieurs visions en l’espace d’une dizaine de minutes. Incapable de terminer mes BUSES, je quittai la salle d’examens en sachant que je venais de couler mon année. Mon cœur faisait si mal…

Et à présent…

Me voilà, élève prodige se voyant redoubler une année en raison de sa stupidité. Oui, j’avais été stupide de croire que quelqu’un pourrait m’aimer avec toute ma complexité. J’avais été stupide de tomber amoureuse…

Tombai…Je crois que je n’emploie pas le bon temps de verbe car voyez-vous, je suis incapable de l’oublier. J’aimerais pouvoir vous dire que je suis devenue froide envers cette dernière année passée à ses côtés mais ce n’est pas le cas. Mon cœur bat toujours de façon incontrôlable lorsque je le croise dans les corridors. Je détourne le regard mais mon cœur refuse de se détourner. Au moins, je ne partage plus la même classe que lui…

Clyde, pourquoi suis-je tombée amoureuse de toi?






▬ le sorcier derrière l'écran
◊ Pseudo : Adé◊ Âge : 21 ans ◊ Comment avez vous connu le forum ? C'est mon DC ◊ Comment trouves tu le forum ? :addictif◊ Un petit mot?Clyde u.u

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 361


MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 13:29


Bienvenue !
Après mûre réflexion, j'ai décidé de t'envoyer à SERDAIGLE ! Je suis certain que tu t'y sentiras à ta place et que tu t'y feras plein d'amis ! Puis, si tu ne trouves pas ce qu'il te faut, tu peux toujours créer la personne idéale d'un coup de baguette. Alors, entre les devoirs, les amourettes, et les rencontres, ton agenda va être des plus chargés. Et ce, sans compter les activités extra-scolaires tels que le club de duel, le journal de l'école, et bien sûr, le quidditch ! Mais de temps en temps, n'oublie pas de faire une pause. Sur ce, si tu as d'autre question, n'hésite pas à envoyer un hibou à l'administration. Bonne année à Poudlard !

Amicalement,
Le Choixpeau

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1847


MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 13:36

CONTENTE?

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 15:35

Beaucoup beaucoup u.u
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Préfet Gryffondor
Messages : 380
Pseudo : SayRay


MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 15:57

Alex XD
Je pense que ce seul mot en dit...

Rebienvenue toi ! Razz
-fait comme si de rien était hein ahem-
Rapide ! M'enfin ça je le savais mais si je m'y attendais.
Je ne te souhaite pas de t'amuser avec ce perso, tu le feras j'en ai la certitude (non ça va moi dans ma vie).

(Ce que c'est galère de répondre sur téléphone...)

_________________
EN COURS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   Ven 2 Sep - 16:01

Je vais surtout m'amuser avec toi

*sort*

Déjà hâte de commencer notre rp de façon officielle u.u

Comment voulais-tu que je sois moins vite? C'est de ta faute u.u
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arielle - Et si j'avais su...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arielle - Et si j'avais su...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arielle Queen, des années plus tard...
» "Et si j'avais une maison"
» Si j'avais des ailes si j'avais un ami...
» Alors? Quesque je t'avais dit? [PV Night]
» B. Mary St. John ❥ Arielle Kebbel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Fiches de présentation-