AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie


Invité
avatar


MessageSujet: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Jeu 10 Mar - 16:51


Elle a son premier cours avec les Septièmes années ce jour-là, tout du moins avec les élèves qui ont décidés de poursuivre leurs études en Histoire de la magie suite à leurs BUSEs. Déjà, la jeune femme sait que ce cours regroupant les quatre maisons de Poudlard risque de ne pas être des plus agréable. S'imposer face à des premières ou troisièmes années est une chose, mais s'imposer face à des Septièmes années, pour Mélancholia, l'exercice est forcément plus difficile. C'est ainsi qu'elle pense en tout cas en préparant la salle de classe en vu de cet exercice. Une pile de livres attend patiemment les nouveaux étudiants, la nouvelle enseignante ayant remarqué que son prédécesseur n'utilisait qu'un ouvrage spécialisé sur la révolte des Gobelins, pour presque toutes ses années. Sachant que le professeur Binns était un fantôme, la jeune femme en venait à se dire qu'il avait dût mourir peu après cette révolte et ne plus tenir compte de rien. Le professeur suivant avait continué à travailler sur le même ouvrage. Redoutant alors le niveau de ses étudiants, Melancholia ouvre la porte pour permettre à ces derniers d'entrer, prendre place, se préparer. Puis elle vise le tableau professoral, et le programme du jour s'inscrit sur la surface noire.

« 1600. Le monde magique Anglais et la création de l'hôpital Sainte-Mangouste.»

Puis le regard vert se porte sur la classe, pour repérer les étudiants attentifs et ceux qui le sont moins. C'est un bon moyen de se faire une idée générale du niveau de concentration de la classe, un moyen de voir comment les appréhender. Et puis, la jeune femme jette un sort aux livres qui rejoignent les étudiants, un par personne.

«- Bienvenue en cours d'Histoire de la magie dont je suis le nouveau professeur, Mademoiselle Ivanovna. Si vous aviez la moindre interrogation sur un cours sachez dès à présent que vous pouvez venir me voir à la fin des cours, ou m'envoyer un hibou. Bien. Maintenant ouvrez vos livres page 394. Nous allons aujourd'hui étudier la fondation de l'hôpital. Quelqu'un sait-il me dire à qui nous le devons ?» questionne-t-elle en scrutant les étudiants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Ven 15 Avr - 6:43

Sick of all these people talking, sick of all this noise.
NOM DU JOUEUR 1
Emilianora von Kursell
« My mind's like a deadly disease. »
NOM DU JOUEUR 2
Cours d'histoire de la magie
« 1600. Le monde magique Anglais et la création de l'hôpital Sainte-Mangouste »

Now my neck is open wide, begging for a fist around it. Already choking on my pride, so there's no use crying about it
La brune releva le bout de son menton, arpentant les couloirs de l'école alors qu'elle se frayait un chemin parmi la foule d'étudiants qui s'éparpillait. Ses doigts frêles se resserraient contre le cuivre de son livre de note, ses pas s'accélérait dans une cadence des plus furtive, l'ourlet de sa jupe rebondissant au rythme d'une course déboussolée. Plus rapidement elle entrerait dans cette classe, plus rapidement elle pourrait retrouver ses repaires, lire et relire les mêmes phrases qu'elle avait soigneusement apprises durant les vacances d'été. Elle n'était pas idiote, les difficultés d'apprentissage n'étaient pas dues à une intelligence faillante, c'était plutôt les élèves qui l'entouraient qui rendaient sa tâche beaucoup plus ardue. Se concentrer sur les paroles des professeurs se faisait de plus en plus difficile, de par les hormones et les testostérones des jeunes adultes qui n'arrivaient pas à se contrôler en présence du sexe opposé. À chaque année son problème, elle se souvenait parfaitement de sa première année, où elle avait passé des heures et des heures à se frapper la tête contre le mur de sa chambre tant l'excitation des élèves se faisait excessive. Et puis bientôt seraient les ASPIC, chose qu'elle redoutait, non pour ses propres connaissances, mais bien l'épuisement qu'elle en ressentirait, de par les étudiants anxieux qui s'agiteraient comme des fourmis sans relâche. C'était une chose de survivre à son propre stresse durant la période d'examen, mais survivre à la nervosité d'une cohorte entière, c'était pratiquement un suicide mental. Emilianora poussa un long soupire, se dirigeant rapidement tout au fond de la classe d'un pas empressé, jetant à peine un regard aux personnes qui étaient déjà présentes.

Normalement, les élèves de sa maison prenaient place aux premiers rangs, simplement pour optimiser leurs concentrations en observant le professeur avec ferveur. D'autres pour épater la gallerie en étalant leurs connaissances accrues des notions qu'ils avaient acquis de par leurs propres-chefs. Quant à elle, la brune préférait la discrétion et espérait fortement se fondre dans l'obscurité d'une foule grouillante d'élèves plus ou moins turbulents pour être en septièmes années. Les lèvres pincées, elle se contentait d'observer fixement les ornements habillement gravés dans le cuir de son livre de note, abordant fièrement les fines lignes qui s'embrassaient pour détailler le blason des von Kursell. Un cadeau de son père alors qu'elle avait laissé sa famille pour entamer sa dernière année d'étudiante. Il ne parlait pas beaucoup, mais elle avait parfaitement ressenti la fierté qu'il avait émané devant sa dernière fille qui avait travaillé avec tellement d'obstination pour obtenir des notes aussi parfaites. Ses muscles se raidirent alors qu'elle sortait brusquement de ses songes, un livre se posant soudainement sur le bois de sa table de travail. Les sourcils froncés, la Serdaigle releva son visage à la recherche d'une réponse quelconque, posant finalement son regard océanique sur la nouvelle professeure qui se présentait. Non ... Elle. Elle avait passé de nombreuses heures à mémoriser chacune des pages qui figuraient dans le livre qui l'avait fidèlement accompagné depuis son premier cours. Chaque fait, chaque évènement, chaque époque ... Mordant sa lèvre inférieure avec force, elle écoutait les paroles aux intonations russes qui lui parvenaient faiblement, ouvrant de ses mains tremblantes, son manuel à la page 394. Elle inspira lentement, tentant de chasser les fortes émotions qui venaient lui susurrer de mélancoliques poèmes. Inspirer et expirer, compter jusqu'à dix pour retrouver un état stable, éviter les crises d'anxiété, ne pas perdre le contrôle. Le bout de son index se frappa une première fois contre son bureau, inspirant lentement une nouvelle fois, créant un tempo du bout de ses doigts, la jeune femme se laissait distraire, imaginant les notes de piano qui se reliaient à chacun de ses doigts. « Quelqu'un sait-il me dire à qui nous le devons ? » Avait demandé mademoiselle Ivanovna. Nouveau percutement de doigt, concentration ... se concentrer, éviter les peines du monde, se souvenir du moment présent. Sainte-Mangouste .... Sainte-Mangouste ... se rappeler, elle savait ... comment pouvait-elle oublier ? Son coeur s'emballait sans raison, se surprenant à observer le jeune homme qui se trouvait à ses côtés d'un air niait. Non ... se rappeler. Elle savait tout ça ... M-m-Mangouste Bonham. Oui voilà ... Elle savait. La brune réprima un sourire triomphant alors qu'elle reportait son attention sur le nouveau livre qui trônait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Préfet Serpentard
Messages : 1522
Pseudo : Sideris aka Estelle


MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Mer 18 Mai - 18:00


   Premier cours
d' Histoire de la magie

   Melancholía E. Ivanovna & élèves de 7ème année


D
rago sortit de la Grande Salle après avoir pris son petit-déjeuner pour ensuite gravir le grand escalier le menant au premier étage et donc à la salle d'Histoire de la magie. Une matière importante mais que peu d'élèves appréciaient vraiment. Pour cause, l'enseignant de cette discipline n'était autre que le professeur Binns, un fantôme. Sa voix monocorde et déprimante ne donnait pas aux étudiants l'envie d'écouter et d'apprendre mais plutôt l'envie de fermer leurs paupières lourdes pour se plonger dans les bras de Morphée pour quelques minutes, qu'ils avaient quitté peu avant le début du cours. « Le professeur Binns était aussi bon enseignant qu'il était vivant, » pensa-t-il. Pourtant, ce jour-là était spécial, à marquer d'une pierre blanche : le départ de ce spectre. Peut-être Dumbledore et les autres enseignants s'étaient-ils rendu compte de son incapacité à donner des cours convenables et à les mener vers la réussite de leurs BUSEs et ASPICs. Dans ce château, qui abritait bon nombre d'adolescents, les rumeurs circulaient vite. Tout comme celle de la venue du nouveau professeur d'Histoire de la magie. Il s'agissait là d'un sujet d'actualité allant de bouche en bouche. Des tonnes de questions pouvaient se faire entendre depuis quelques jours mais demeuraient sans réponse.

Le jeune Serpentard parcourut le long couloir apercevant au fur et à mesure de ses pas une foule bruyante d'énergumènes. Il rejoignit finalement ce troupeau d'élèves, retrouvant Crabbe, Goyle et quelques autres Serpentard et ils attendirent ensemble le moment d'entrer dans la classe. Leur excitation à tous ne se fit pas prier et la porte s'ouvrit. Attendant son tour, Drago pénétra la salle tout en jetant un regard perçant à la nouvelle enseignante. L'image qui se présenta à lui lui fit froncer les sourcils mais il rejoignit ses deux compagnons à la table qu'ils avaient choisi, souvent dans le même coin.

« Oh, ils embauchent maintenant les enseignants au berceau à Poudlard, on aura tout vu, » s'exclama-t-il sur un ton de moquerie en posant son sac sur sa table attitrée.

Comme il l'attendait, il entendit Crabbe et Goyle ricaner derrière lui tout comme quelques autres Serpentard qui se trouvaient dans ce même coin de la salle, hochant parfois la tête dans un signe d'approbation.

« Et comme si nous n'avions pas assez de rouquins dans cette école avec les Weasley. Espérons au moins qu'elle n'ait pas la même odeur qu'eux, » reprit-il en prenant place sur sa chaise en toisant la nouvelle enseignante.

Les rires redoublèrent et ses propres lèvres s’étirèrent en une sorte de sourire victorieux. Il ne savait pas vraiment si leur professeur l'avait entendu, mais peu lui importait, il commença à sortir les affaires d'école qui lui seraient nécessaires. C'est alors qu'elle pointa sa baguette sur le tableau où s'inscrivirent quelques mots. Il pouvait y lire :

1600 : le monde magique anglais et la création de l'Hôpital Ste Mangouste

Au moins, cela changerait de la Révolte des Gobelins, se dit Drago. C'est à ce moment-là qu'elle décida de se présenter. Le blond tourna son visage vers Crabbe et Goyle, et haussa les sourcils, un petit sourire aux lèvres, à l'entente de son nom de famille. En tout cas, une chose était sûre, il n'avait jamais entendu parler de cette femme ni même de la bouche de son père.

« Quelqu'un sait-il me dire à qui nous le devons ? interrogea-t-elle.
- Au célèbre guérisseur Mangouste Bonham, » répondit fièrement Drago sans prendre la peine de lever la main.

Non pas qu'il ressentait l'envie de participer mais si cette réponse pouvait rapporter des points à leur Maison, cela ne pourrait que lui être bénéfique. Encore fallait-il que le professeur Ivanovna leur en accorde.
WILDBIRD


_________________

THERE'S DAGGERS IN MEN'S SMILES
There the grown serpent lies. The worm that’s fled hath nature that in time will venom breed ; no teeth for th' present.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Jeu 19 Mai - 11:05

Promenant son regard sur la classe, l'enseignante remarque les visages surpris, interrogatifs, de certains élèves. Il est vrai qu'elle a l'air jeune, plus jeune qu'elle ne l'est vraiment. Son visage ressemble un peu à celui de ce qu'on appelle les femme-enfant. Mais elle a déjà vingt-six ans mine de rien et elle n'a pas été embauchée à la légère pour cette matière même si son domaine de prédilection reste les potions, qu'elle a en commun avec Rogue ce qui ne manque pas de lui déplaire, au vu de ce qu'elle a apprit sur le compte de ce dernier, lorsqu'elle est arrivée dans les rangs de l'équipe enseignante. Le premier jour. Rogue. Le troisième mangemort, celui qui a simplement prit la poudre d'escampette et ne l'a pas aidé. Vous parlez d'une joie d'avoir une passion commune...

La réflexion de Drago sur son âge est entendu par l'enseignante qui ne fait aucune remarque, songeant qu'après tout il ne la connait pas, ne l'a pas encore vu travailler et a donc bien quelques raisons de douter de ses capacités, il ne tient qu'à elle de prouver qu'il se trompe, qu'il n'a aucune raison de s'inquiéter quand à ses compétences, elle est parfaitement qualifiée pour assurer ce cours. En revanche, la réflexion sur sa couleur de cheveux ne passe pas vraiment et c'est un regard noir que le sang-pur reçoit. Qu'il soit sang-pur et elle sang-mêlé ne la dérange pas pour l'assassiner de ses yeux verts. Les Ivanov, jusqu'à elles, sont aussi des sang-purs elle connait leurs codes et leurs manières, elle les as vu jusqu'à la disparition de ses parents. Des sang-purs Russes peut-être mais les codes ne divergent pas vraiment des codes anglais.

Alors que la jeune femme interroge la classe sur le nom de l'homme à qui l'angleterre doit le fameux hôpital sainte-mangouste, l'élève en blond platine ouvre encore la bouche, se moquant royalement d'une étudiante de Serdaigle qui lève la main et que l'enseignante allait interroger, avisant sur son trombinoscope qu'il s'agissait de miss von Kursell. Toisant l'homme, la rousse approche de lui, restant quand même à bonne distance néanmoins.

"- Monsieur Malefoy je ne crois pas vous avoir donné la parole hors dans mon cours on respect l'autorité du professeur ainsi que ses camarades. Merci de ne plus intervenir de la sorte, je vous en serai grès." Elle a beau sembler calme, son ton est autoritaire alors qu'elle le dévisage. Il ne faut pas que la sorcière se laisse marcher sur les pieds ou elle va le regretter tout au long de l'année. "Je retire 20 points à Serpentard pour votre manque de courtoisie, je la pensais pourtant être une valeur à laquelle les sang-purs sont particulièrement attachés... Et j'enlève 10 autres points à Serpentard toujours, pour avoir évalué un enseignant sur un caractère purement physique en se moquant, qui plus est. Ne me regardez pas comme cela monsieur Malefoy, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même." Et comme elle regagne l'estrade sur laquelle trône son bureau, elle se tourne vers lui à mi-chemin. "Oh et je ne saurai trop vous conseiller de ne pas en référer au professeur Rogue, cela vous serait bien inutile. Bien qu'il soit votre directeur de maison je crains qu'aucune des relations que vous entretenez avec lui ne soit efficace pour qu'il intervienne en votre faveur auprès de moi."

Grand dieu non. Rogue n'a pas intérêt, à vrai dire, à attendre quoi que ce soit de la part de Mademoiselle Ivanovna. Il n'aura rien.

"- Qui peut me donner la date exacte de la fondation de l'hôpital ?" interroge-t-elle en regardant sa classe de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Préfet Gryffondor
Messages : 362
Pseudo : SayRay


MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Mer 25 Mai - 1:13


“ Cours d'Histoire de la Magie n°1 { L'Hôpital Sainte-Mangouste

looking back isn't my thing

L'Histoire de la Magie n'était pas du tout mon truc et c'était, bien évidemment, sans le moindre engouement que je m'y étais rendu. Pas que je trouve l'histoire ou la matière inintéressante. Loin de là, j'avais normalement la plus grande curiosité pour l'histoire. Seulement, cette matière et moi étions partis du mauvais pas. J'étais en première année, la magie m'agaçait et le seul intérêt que j'avais pour les enchantements étaient du pur amusement. Puis, je n'avais pas l'habitude à faire le mauvais élève. Mais l'histoire de la magie... Je n'aimais même pas être un sorcier, ce monde m'avait refoulé alors pourquoi en apprendre sur son passé ? De plus, à l'époque, regarder en arrière était une chose hautement périlleuse. Alors non, je n'avais pas pris mes cours avec intérêt en première année, réussissant tout juste à avoir des notes correctes.

Et depuis, la flamme n'avait que faiblement pris. Je m'étais un peu réconcilié avec le monde magique : j'acceptais après tout ma condition, j'étais un sorcier et il fallait bien que je me conduise en tant que tel. Puis un sorcier ne sachant pas utiliser la magie était dangereux : allez savoir ce que ses pouvoirs feraient à son insu !
De toute les manières, je n'avais pas eu le choix. Ma jeune soeur adoptive et mon frère adoptif allaient rejoindre Poudlard et je voulais être un exemple pour eux. Non pas un modèle de rébellion ou une excuse à ne rien vouloir faire.

Cette année encore, j'allais devoir me forcer. Un soupir glissa entre mes lèvres à l'annonce du thème : l'hôpital. Génial, l'endroit que je préfère... Mais bon, c'était un monument important, je concédais bien. Ce qui n'était pas le cas de tout le monde étant donné l'échange qui suivit entre le professeur et Malefoy. Je me retenais de rouler des yeux : certains avaient un besoin maladif de se faire remarquer. Cependant, j'étais agréablement surpris par l'audace de notre jeune professeur. Cela n'allait sûrement pas lui porter chance - on savait bien que Malefoy n'allait pas aimer ça et répéter à "papa". Mais je trouvais beau de voir que certaines personnes ne pliaient pas devant les risques.
Le Chicaneur adorerait, pensai-je hasardeusement.

Le cours reprit vite son court et j'en étais étonnamment soulagé. "- Qui peut me donner la date exacte de la fondation de l'hôpital ?" Je grinçai des dents, espérant sincèrement que quelqu'un se dévoue. Certes, ce n'était pas bien difficile mais je n'avais toujours pas assez d'amour pour cette matière pour participer. Alors je sautai sur son livre et le feuilletai, allai un petit peu après la page demandée par simple curiosité et pour faire passer le temps d'ici que quelqu'un se propose à répondre. Je cherchais vaguement quand même la date durant ce laps de temps, ne trouvant pas d'année précise : soit c'était une période globale entre deux dates, soit je n'étais vraiment pas motivé encore une fois.


_________________
EN COURS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   Mer 31 Aoû - 19:28


Cours d'histoire de la magie

“La violence ne mène à rien sinon à l'hôpital.”
Harry is in the place!



Tic-tac, tic-tac, tic-tac…

Je regarde les longues aiguilles avancées, complètement perdu dans les limbes de mes pensées. Ou du moins, de la réflexion de la lumière dans la classe. J’observe la façon dont la lumière percute les objets, le sol…Le…

"- Qui peut me donner la date exacte de la fondation de l'hôpital ?"

Je sursaute, complètement désorienté par la voix du professeur. Je dois avoir zappé une bonne partie du cours car la dernière chose que je me rappelle avoir sorti de ses belles lèvres est une simple présentation de sa part. Je tente de paraitre innocent, regardant autour de moi comme si je venais de m’éveiller d’un long rêve éveillé. Je remarque alors que je suis assis aux côtés d’un jeune homme de Serdaigle. Les Serdaigles ont toujours les réponses à tout. Je suis soulagé, et lui demande en me penchant vers lui

- Hey, est-ce que j’ai manqué quelque chose ? J’t’es dans la lune…

J’hausse les épaules alors qu’il me regarde avec un mince sourire. Je n’ai aucune envie de faire perdre des points à ma maison, bien que ce soit LA chose dans laquelle je suis le plus callé. Pendant quelques instants, je me renferme pour tenter de trouver une réponse logique à sa question. Un hôpital aussi reconnue que celle-ci se doit d’être vieille. En cherchant un peu plus loin dans mes souvenirs, je me rappelle avoir entendu deux guérisseurs parler de la fondation de l’hôpital lors d’un de mes séjours. À vrai dire, bien que je ne m’intéresse pas à l’histoire, j’avais passé plusieurs séjours dans cet hôpital. Durant ces périodes, je n’avais rien eu de mieux à faire que d’écouter deux vieilles femmes parler de leurs crampes de dos et leur arthrite. Il y a eu eu une conversation en particulier qui avait attiré mon attention. Bien que je sois loin d’être le type le plus intellectuel, j’avais une mémoire phénoménale pour les petits détails insignifiants. Évidemment, ce n’est pas ses détails qui vous font passer vos BUSES, mais ce n’est qu’un détail. Je lève ma main, me tournant vers le jeune homme assis à mes côtés avec un sourire complice au visage. Ouais, vaut mieux gagner des points qu’en perdre...Ou alors cette maudite potion que j'avais dû boire...Un goût d'urine de...Mais bon...

- L’hôpital ayant été construit par Mangouste, sa fondation doit remonter dans les années 1600. Je ne pourrais vous dire la date exacte étant donné que je n’ai jamais vraiment étudier le sujet, mais considérant que c’est l’époque où Mangouste a existé, je suppose que c’est dans ses environs-là…

En m’entendant parler, je raisonne de façon beaucoup trop sophistiquée à mon goût. Depuis quand Harry Potter parlait de cette manière ? Depuis les longs moments à écouter eux vieilles chipies parler entre deux tricots sur mon lit d’hôpital, je suppose.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie   

Revenir en haut Aller en bas
 

[7èmes années] Premier cours d'histoire de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» [Cours d'Histoire de la magie] Premier cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: RP :: RPs abandonnés-