AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]


avatar
Messages : 366


MessageSujet: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   Mar 9 Juin - 15:48


Un ministre à Poudlard
Accueillons l'invité d'honneur
C'est l'heure du repas de midi, tout les élèves de chaque maisons sont attablés dans un brouhaha habituel. Pourtant aujourd'hui, la nourriture se fait attendre, pour le plus grand malheur de certain. (N'est ce pas, Ronald?) Vous pensez peut-être que les elfes de maison ont pris leur jour de congé, ou bien qu'une pénurie de patate et pudding est survenue au château? Mais non, il n'en est rien. C'est alors que le mystère s’apprête à être résolu lorsque le directeur se lève pour finalement prendre la parole. Le silence dans la salle se fait immédiat tandis que tout les regards se tournent vers lui.

— Je m'excuse, chers élèves, mais je vais vous faire patientez un peu plus avant de débuter ce repas. Aujourd'hui, ainsi que pour les prochains jours, nous accueillons un invité très spécial dans l'enceinte du château.

Le professeur Dumbledore s'arrête de parler, et lance un regard presque imperceptible à Victoria Powell par dessus ses lunettes en demi-lune. Puis, d'un geste de la main, il invite ce fameux invité à sortir de sa cachette pour monter sur l'estrade. Les applaudissements retentissent alors dans la grande salle lorsque les élèves voient apparaître le Ministre de la magie.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu

Invité
avatar


MessageSujet: Re: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   Jeu 11 Juin - 11:44

Un Ministre à Poudlard.






Les élèves avaient rejoint la Grande Salle pour s'en aller se sustenter, comme à l'heure habituelle. Il est parfois difficile de tenir une conversation normale avec ses camarades de tables dans le brouhaha habituel de la Grande Salle mais les Aigles y parvenaient avec une détermination certaine, sans chercher à couvrir de leur voix celles des autres tablées. Aliénor se trouvait ainsi assise à la table des Bleus et Bronzes, conversant doucement avec ses camarades sur ce qu'ils avaient travaillé lors de leur classe de la mâtinée, s'interrogeant de temps en temps, pour tester les réflexes mnésiques de chacun sur des questions qui pourraient tomber aux ASPICS sans la moindre erreur en guise de réponses. Cependant, même pour des élèves patients, moins que les Poufsouffles certes, il semblait de plus en plus difficile d'empêcher aux estomacs de ma majorité d'entre-eux de crier famine.
Les mets tardèrent à venir sur les tables et ce n'était pas du genre des elfes de maisons qui servaient Poudlard avec gentillesse de faire une telle chose. Les occasions étaient bien rares où on ne leur laissait pas le loisir de se repaître rapidement, sous peine de voir des élèves affamés se transformer en troll des cavernes sous la peur de mourir d'inanition, cela signifiait donc qu'une annonce allait être faîtes et elle s'était déjà tourné, légèrement, afin de focaliser son attention sur l'estrade des professeurs dans l'espoir de connaître les raisons de cette attente. Peut-être allaient-ils leur mentionner la mise en place de club de révisions, un changement dans le déroulement des concours de fin d'année, la démission de l'un d eleur professeur ou les vainqueurs de la coupe des quatre maisons avec énormément d'avance.
Le directeur de Poudlard, Albus Dumbledore, finit par se lever. D'un geste de la main, il réussir à obtenir l'attention de tous,  le silence se faisant dans la Grande Salle sans qu'il ait eu besoin d'aucun sort, ou alors d'un informulé qui leur échappait. Le directeur étai doté de cette aura charismatique que peu nombreux possédaient et il lui suffisait de quelques gestes pour que tous se turent et que les regards aient commencé à converger vers le vieil homme. Il s'excusa tout d'abord du temps et de obligation de patience que tous devait respecter, cela sans doute rassurait les estomacs de certains qui avaient peur de ne jamais voir leur repas venir, avant de leur révéler ce que tout attendaient pour comprendre ce moment inhabituel. Il annonça ainsi la présence d'un hôte de marque que l'école de Sorcellerie accueillerait durant quelques jours consécutifs. Des murmures commencèrent à s'élever, essayent sans doute de deviner qui cela pouvait-il être alors que les mots du directeur restaient suspendus dans l'air.
Le professeur Dumbledore se tue avant, d'un geste de la main, d'inviter celui qui prendrait par à leur vie à venir le rejoindre. Quelle ne fût pas la stupéfaction de voir apparaître le Ministre de la Magie en personne, Christan Powell, entre les murs du château. Joignant ses applaudissements à ceux des autres élèves elle ne pu s'empêcher de se pencher ver Annabeth, sa meilleure amie avant de lui souffler doucement dans le creux de l’oreille :

« Tu crois que c'est pour les derniers événements qui se sont déroulés au Ministère qu'il est là ? »

Elle en avait parlé toutes deux déjà, dès que la nouvelle avait été relayée par les journaux et que son père lui avait confirmé les dires de ces derniers. Il était bien étrange de le savoir ici à Poudlard quand il fallait rassurer la population Britannique, eux étaient bien à l'abri entre les murs de l'école de Sorcellerie en compagnie de professeurs compétents. A moins que la menace ait pu parvenir jusqu'à eux mais aucun état d'urgence avait été décrété. Soupirant doucement devant ces réponses qu'elle n'avait pas et qui la taraudaient, elle chercha du regard son ami, le russe Argent et Vert, dans l'espoir de croiser son regard et d'avoir peut-être une réponse, après tout, certains Serpentard avaient des parents haut-placés qui devaient bien avoir quelques informations. Elle chercha également Alexis avant de reporter son attention sur le ministre, sans doute allait-il leur expliquer la raison de sa présence ici et ce n'était pas seulement pour rendre visite à sa nièce Victoria qui était chez les Jaunes et Noirs. Ou alors il avait des priorités de mandat bien plus étranges que celles de ses prédécesseurs.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   Jeu 11 Juin - 22:11




Rusard se tenait dans un coin de la grande salle, tapi dans l’ombre d’une arcade, observant la foule d’élève attablés qui commençaient à s’impatienter. Le front plissé par l’ennui et les coins des lèvres pendant, il attendait également, mais pas après le souper. En effet, il savait déjà ce qui retenait le service, d’où sa présence à cette heure. Car pour sa part, il préférerait en effet largement prendre son repas tranquillement dans ses quartiers, loin de cette populace bruyante et ingrate, qui laisserait à coup sûr derrière elle une salle désordonnée au possible. Manger au calme, en tête à tête avec sa Miss Teigne préférée, ça n’a pas de prix…
Non, au lieu d’être tranquillement en train de partager le gras de son jambon avec elle, il devait attendre ici, dans le brouhaha ambiant, que les présentations soient faites et les explications données. A l’allusion de la charcuterie, la chatte se glissa furtivement entre ses pattes et grimpa dans son dos pour se poser sur son épaule, venant lui chatouiller le visage de ses poils. L’homme remonta le bras pour venir la caresser distraitement, lui assurant qu’elle aurait sa part en temps voulu, ce qui lui valut un bref ronronnement avant qu’elle ne le quitte pour aller observer les alentours.
D’ailleurs, Albus se décidait justement enfin et le calme tomba bientôt sur la salle, les élèves se décidant à fermer leurs clapets infernaux. Voilà qui aidait le mal de crâne qui commençait à pointer chez le concierge… Tout en lui donnant envie de râler dans sa barbe naissante. Que ne pouvait-il, lui aussi, réussir à obtenir le silence d’un geste de la main, d’un raclement de gorge ? Si seulement…. Mais. Il ne servait à rien de rêver.

Alors, il écouta plutôt d’une oreille distraite ce qu’annonçait le directeur (discours dont il connaissait déjà la substance), avant qu’il ne présente le ministre Powell à l’assemblée, et ne précise qu’il resterait en ces murs pour quelques jours. Quelques jours. Pfeuh. Cela, il ne le savait pas encore… Alors, sous prétexte qu’il s’agissait du ministre de la Magie, Môsieur se croyait tout permis et pensait pouvoir se pointer à n’importe quelle heure sans prévenir au sein de l’établissement ? Déjà qu’il ne lui avait même pas laissé le temps de lui énoncer les différentes règles inhérentes à l’établissement à son arrivée, préférant presque l’ignorer pour aller voir directement Dumbledore et parler de… Dieu sait quoi. Peu importe.
Et qui devait troquer son repas au calme pour une salle pleine de mioches afin de pouvoir lui énoncer tout cela à présent ? Qui aller devoir se hâter de prendre les dispositions nécessaires pour accueillir un invité non annoncé à la hâte ? C’était Rusard ! Il en espérait presque qu’il s’agisse d’une affaire extrêmement importante liée au retour de vous savez qui…. Au moins le dérangement serait compréhensible ! Il retint un soupir frustré et préféra se remettre à scruter la salle depuis son poste d’observation. Avec un peu de chance, il repérerait des infractions et l’heure n’aurait pas été totalement perdue… Même si devoir regarder leurs têtes ahuries et les entendre chuchoter leurs interrogations et pronostics était à peu près la dernière chose dont il avait envie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   Ven 12 Juin - 18:08



Un ministre à Poudlard

Manger, Annabeth n'avait plus que ce mot à la bouche et cette bouche, elle comptait bien la combler tout autant que le vide intersidéral qui avait remplacé son estomac. Une alimentation saine et équilibrée, aussi bien qu'abondante et régulière était nécessaire au bon fonctionnement de ses méninges, car dans le cas contraire, elle pouvait se révéler d'une très mauvaise humeur. Mais la faim était quelque chose de terrible à supporter, tant par la douleur provoquée par les crampes que par les maux de tête qui les accompagnaient. Oui, c'était quelque chose de terrible mais pas autant que de l'entendre se plaindre ou imaginer des plats tous plus délicieux les uns que les autres alors que l'eau lui montait à la bouche, accentuant la sensation de faim.
Après une matinée passée à remplir leurs petits cerveaux, ils avaient -comme à leur habitude, avec la ponctualité d'une horloge suisse- rejoint la Grande Salle en vue de manger pour passer à la seconde étape, remplir leurs petits ventres. Et si la jeune fille s'y était rendue le pas léger, avec la persuasion que son calvaire cesserait bientôt, son instinct lui disait qu'elle s'était fait une fausse joie en s'installant à cette table.

La tête entre ses mains enfouies dans sa tignasse blonde, elle regardait ses camarades s'échanger studieusement des questions et réponses au vu des examens de fin d'année, répondant avec force de volonté quand une question lui était adressé, troublant la concentration nécessaire pour supporter la mauvaise humeur de son estomac. Grommelant, sa tête vint frapper la table dans un bruit mat alors qu'elle lui échappait des mains. La nourriture commençait à tarder et cela n'avait rien à voir avec les elfes de maisons, certainement pas. Ces derniers étaient aussi ponctuels que son estomac à l'heure des repas. Oui, cela ne pouvait dire qu'une chose, leur cher directeur avait quelque chose à leur annoncer. Au point où elle en était, la faim avait raison de ses bonnes manières et jurant à voix basse, elle maudit ce quelconque dérangement dans leur emploi du temps, estimant qu'ils pouvaient aussi bien manger en écoutant, puisqu'ils ne mangeaient pas encore avec les oreilles. Ces dernières en auraient d'ailleurs eu plein les tympans, se soustraire au bruit ambiant devenant de plus en plus difficile tant il avait le don d'accentuer sa migraine. Le front toujours contre le bois de l'immense table, elle plaqua ses mains contre ses oreilles pour étouffer le bruit avant de secouer ses cheveux et de tourner la tête pour regarder sa meilleure amie, poussant un soupir annonçant sa reddition.
La blonde se redressa alors, suivant le regard de son amie et se tourna légèrement vers l'estrade alors le directeur de l'école se levait pour s'adresser à eux. C'était bien ce qu'elle pensait ! Tant d'années passées dans cette école et les surprises commençaient à se faire rare, d'autant plus que tout répondait à un mécanisme bien huilé. Comme s'il avait lancé un sort sur son assistance, le silence se fit dans l'immense salle et la jeune fille se garda bien de grogner, appuyant de son poing sur son ventre pour faire taire la faim qui la tiraillait. Elle ne fut même pas surprise d'apprendre qu'une sommité était arrivée à l'école. Après tout, elles en avaient déjà discuté avec Aliénor après que son père ait confirmé les rumeurs journalistiques. Elle n'avait pas pour habitude de les écouter mais si Monsieur Carboist disait qu'elles étaient fondées, alors c'était quelque chose de gros. D'ailleurs, son amie se fit la même réflexion alors qu'elle se penchait à son oreille pour avoir son opinion. Tordant sa bouche dans une moue alors qu'elle réfléchissait, elle se pencha près de son amie, posant sa main sur son avant-bras et lui soufflant doucement.

« JIl ne peut pas être là pour nous voir jouer au Quidditch. Je ne vois pas d'autre explication. »

Haussant les épaules en reconnaissant qu'elle n'en savait pas plus que quiconque d'autre dans cette salle, elle regarda le Ministre de la Magie s'avancer avant de chercher Victoria du regard, captant au passage le jeu de Aliénor qui lui fit lever les yeux au ciel. Si elle avait cru au départ que les sorciers étaient une espèce à part, elle reconnaissait maintenant qu'ils étaient au contraire, exactement pareils aux moldus à bien des égards, il lui restait juste à découvrir jusqu'à quel point. Elle capta la chevelure de la fille du ministre, espérant apercevoir embarras ou tout indice qui expliquerait la présence de son père en ces lieux..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Préfet Serpentard
Messages : 1522
Pseudo : Sideris aka Estelle


MessageSujet: Re: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   Mar 7 Juil - 1:15



   
   Everyone
   Un ministre à Poudlard


A
u plus grand bonheur de certains, les cours de la matinée étaient enfin terminés et ils avaient le droit à un peu de répit et surtout, un bon repas les appelait, les attendait. Les cours semblaient de plus en plus difficiles et les professeurs de plus en plus exigeants au fil des années obtenues. La réussite et les examens de fin d’année leur demandaient beaucoup de travail au quotidien. Alors, c’est dans un grand enthousiasme et dans un vacarme époustouflant que les élèves de Pourdlard pénétrèrent la Grande Salle, n’attendant qu’une seule et unique chose : le banquet. Après quelques minutes de grande agitation, tous avaient gagné un siège de leurs tables respectives, leurs estomacs criaient famine. Ce fut au tour du directeur de l’école, Albus Dumbledore, et aux professeurs de faire leur entrée et d’aller s’installer autour de leur grande table. A l’exception du vieil homme aux cheveux et à la barbe étincelante. Tous les étudiants, de chaque Maison et de chaque année, bien que placés, n’y firent pas attention et ne remarquèrent pas non plus qu’un siège à la table des professeurs était encore vide alors tout le monde étaient là, Rusard également – ce qui n’était pas dans ses habitudes de se joindre à eux pour partager avec eux ne serait-ce qu’un petit moment du repas. Non, ils étaient bien tous trop occupés à autre chose. En effet, les conversations fusaient de toutes parts, nulle n’abordant pourtant l’événement qui se préparait. Drago Malefoy faisait aussi partie de ses jeunes-là, ou en tout cas il préférait rester silencieux à l’attente des idioties sortant de la bouche de Crabbe et Goyle, ses fidèles acolytes, et préférant éviter au moins Pansy Parkinson, sa fiancée, qui s’était installée non loin de lui. Il n’était pas encore parvenu à s’habituer à cette situation qui l’embarrassait et qui lui échappait complètement.

Alors que les discussions suivaient leur cours, les élèves – et surtout leurs estomacs – se rendirent bien vite compte que le repas tardait à apparaître comme par magie sous leur nez. Les cours de cette matinée-là avaient beau être venus à leur fin, les Serpentards, Gryffondors, Poufsouffles et Serdaigles attendaient avec impatience leur récompense du midi et d’autres cours les attendaient par la suite. Alors pourquoi mettre autant de temps ? Ces hideux Elfes de maison s’étaient-ils mis en grève ? pensa Drago Malefoy. Pourtant, lui et sa famille en possédant un, il savait très bien qu’ils n’avaient pas le droit et ne pouvaient se résoudre à désobéir par une force magique. C’est en commençant à se poser des questions et en regardant tout autour d’eux que les élèves se rendirent compte que le professeur Dumbledore était encore debout ce qui signifiait un futur discours. Qu’avait encore en tête ce vieux fou ? A la plus grande surprise de tous, il finit par prendre la parole.

« Je m'excuse, chers élèves, mais je vais vous faire patientez un peu plus avant de débuter ce repas. Aujourd'hui, ainsi que pour les prochains jours, nous accueillons un invité très spécial dans l'enceinte du château. »

A cet instant et à ces mots, les exclamations et conversations reprirent derechef jusqu’à ce qu’un invité inattendu face son entrée. Le Ministre de la magie était parmi eux. Cette fois-ci, le silence revint, tous trop abasourdis par sa présence et dans l’attente d’un certain nouveau discours qui était sûrement sur le point d’être prononcé. Drago était parfaitement au courant ce qu’il s’était récemment déroulé au sein du Ministère, son père en faisant partie, tout comme les élèves dont les parents y travaillaient également. Pourtant, la venue de l’homme sembla étonner tout de même Drago puisqu’il fronça les sourcils presque imperceptiblement. C’est alors qu’il chercha Pansy de ses yeux clairs, presque limpides, son regard croisant le sien, dont les pupilles étaient beaucoup plus sombres, comme essayant d’y déceler certaines réponses qu’il n’avait pas. La jeune fille et ses parents faisaient partie du cercle très sélectif des Malefoy – et faisaient d’ailleurs à présent pratiquement partie de la famille. Les parents de la brune appartenaient également au Ministère, alors les deux adolescents étaient toujours au courant des nouveaux ragots qu’ils leurs rapportaient. Mais en juger l’expression de Pansy, Drago jugea qu’elle ne semblait pas en savoir plus que lui. Les récents problèmes survenus au Ministère étaient connus d’eux deux mais ils ignoraient si les rumeurs avaient fait le tour de l’école, les événements avaient été jusque là gardé strictement confidentiels alors ce n’étaient pas sur le genre de choses que Drago aimait à converser. Après tout, son père lui avait demandé lui-même de ne pas trop en parler autour de lui, en tout cas jusqu’au moment venu. Et apparemment, il était aujourd’hui l’heure des révélations. Mais quelque chose disait au Vert et Argent que la décision de cette visite n’était pas anodine et avait surtout été prise à la dernière minute, puisqu’il aurait été bien évidemment mis au courant.
WILDBIRD

_________________

THERE'S DAGGERS IN MEN'S SMILES
There the grown serpent lies. The worm that’s fled hath nature that in time will venom breed ; no teeth for th' present.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT ► Un ministre à Poudlard [ SUSPENDU ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» QUID DU PREMIER MINISTRE PIEDS SENTI ??????
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Poudlard :: Le Rez-De-Chaussée :: La Grande Salle-