AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 AUDRIC ▬ spleen et idéal


Invité
avatar


MessageSujet: AUDRIC ▬ spleen et idéal   Jeu 30 Avr - 0:36




Audric Erwann Dumbledore

J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.

◊ Prénoms : Audric Erwann. — Il semblerait que ses parents apprécient particulièrement les prénoms d'origines celtes. Lui les trouve particulièrement classe et ne s'en plaint pas.
◊ Nom : Dumbledore. — Tout le monde connaît son grand-oncle, le célèbre Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore. Beaucoup moins connaissent son grand-père Abelforth à qui il doit son nom de famille.
◊ Date de naissance : 30 mars — Sainte-Mangouste.
◊ Âge : 17 ans.
◊ Année scolaire : 7e année. — Il profite même de cette dernière année à Poudlard pour exercer la charge de préfet-en-chef tout en révisant ses ASPICs.
◊ Statut du sang : Sang-mêlé.
◊ Statut social : Célibataire marié à ses livres depuis bien trop longtemps.
◊ Orientation sexuelle : Panromantique complètement asexuel. — Désolé espèce humaine, mais à défaut de pouvoir faire un bon partenaire sexuel, il pourra vous sourire, c'est déjà pas mal.
◊ Groupe : Serdaigle.
◊ Avatar : Kit Harington.

▬ un face à face avec le psy

Il est celui toujours en retrait, celui qu'on voit, celui sur qui on se questionne sans jamais n'obtenir de réponse. Il ne parle que rarement de lui Audric, il fuit avec une certaine honte les questions sur son passé, sur son avenir – sur son nom de famille. Des fois on tente de le pousser à bout, de le faire parler un peu plus qu'il se le permet habituellement mais il se replie sur lui, mentalement. Il tente d'échapper à la confrontation, prétextant un énième travail à faire pour aller se cacher dans le réconfort silencieux de ses lectures. Il se rappelle de cet air gêné pris un jour quand l'un d'eux – l'une de ces personnes qui le harcèle quotidiennement – lui a demandé s'il avait un forfait mot, si c'est la raison qui le poussait à ne répondre que par phrases toujours plus courtes et des regards apeurés. Certains diront qu'il est hautain, froid et distant parce qu'il se pense supérieur mais ils mentent. Il se retrouve juste incapable de gérer des situations trop sociales, il préfère laisser ça aux autres. Il a peur de l'échec, de faire preuve d'une bêtise extraordinaire et de blesser les autres avec sa maladresse sans pouvoir réellement s'excuser par la suite. Il n'est clairement pas doué pour exprimer ses sentiments Audric, il est même minable à ce jeu-là. C'est pour ça que souvent, on se demande s'il en a, s'il peut réellement ressentir autre chose qu'une amitié raisonnable pour une personne. Pourtant il aime, des fois bien plus qu'on pourrait l'imaginer mais il ne ressent pas le moindre besoin de le montrer, de tenter quelque chose qui anéantirait la pureté de cette relation alors platonique.

Il est plus intelligent que la moyenne Audric. Il n'aime pas spécialement le terme de surdoué qui le met trop en avant, qui impose une barrière entre lui et les autres mais les tests sont formels. La plupart diront que c'est un atout, une chose utile pour réussir dans la vie mais lui non. Parfois, il y voit les causes de son incapacité à parler aux autres. Il réfléchit toujours trop à chaque conséquence, passe trop d'heures à travailler des matières compliquées. Il aime se perdre dans les calculs sans fin, dans les pages jaunis des manuels de la bibliothèque. Et par-dessus tout, il aime la poésie française, apprendre et réciter des poèmes dans une langue qu'il ne maîtrise qu'approximativement le calme, lui permet de se sentir serein. Il gagne en sûreté, il se sent capable de surmonter la pression due à sa fonction de préfet en chef – et ça malgré sa peur constante du jugement. Pourtant, derrière cet aspect parfois froid, il est loin d'être méchant Audric. C'est le genre de personne à aimer aider ses quelques amis – pas les autres, il n'en est pas capable – à aimer les voir rire. Si pour quasiment tout Poudlard, il est celui trop réservé, celui qui ne sait pas rire, certains pourront peut-être dire le contraire – ou plutôt pourront nuancer ces propos. Il lui arrive d'être amusant, plus dans sa maladresse et malgré lui qu'en le faisant exprès. Il lui arrive, par quelques mots, d'exprimer ce qu'il ressent pour ne plus en parler ensuite.



▬ le récit de vos aventures

Sujet : Les influences de la poésie française – et plus particulièrement des Poètes maudits – dans la vie d'un adolescent anglais.
Étude d'un cas particulier : Audric Erwann Dumbledore.

1ere partie : Étude menée à partir des objets trouvés dans sa valise.
Un album de photos de famille : Comme pour tous les autres, c'est là que tout commence. Sa naissance, sa famille, a joué un rôle majeur dans sa vie et dans l'être qu'il est devenu. Plus les pages se succèdent, plus on peut voir l'enfant à différentes époques de sa vie. Sur certaines photos, il sourit même timidement, entouré d'une mère aimante et d'un père attentionné. On a l'impression d'avoir le tableau basique d'une famille heureuse, d'une famille sans le moindre secret ou le moindre problème. Pourtant, il sait très bien que ce n'est qu'en apparence, que l'attitude de son père est dû à l'enfance pathétique de celui-ci. Il a mis du temps à connaître la vérité sur son grand-père –  Abelforth Dumbledore, frère du célèbre directeur de Poudlard – car on lui a caché. Le sujet n'est pas réellement tabou, il est délicat. Il ne faut pas se rappeler trop souvent que cet homme travaillant à Pré-au-Lard n'a pas eu envers son fils l'amour nécessaire à son développement. Il faut plutôt se rappeler des belles choses parvenues après, de la famille qui a été fondé, de l'enfant né. On en oublie les cris, les pleurs, les désaccords lorsqu'il a reçu à ses onze ans sa lettre pour intégrer Poudlard. On préfère voir le tout comme une famille unie à cause d'un passé houleux.
Livre d'apprentissage de français pour les débutants : Personne ne sait réellement depuis combien de temps il apprend la langue de Molière. Ceux qui le connaissent le plus savent qu'il est capable de réciter un nombre impressionnant de poèmes, luttant parfois contre son accent. Il travaille lui-même les traductions à ses heures perdues, oubliant parfois de dormir, plongé dans un exercice trop complexe pour une personne dont le français n'est pas la langue maternelle.
Insigne de préfet en chef : Il a fait une scolarité brillante Audric, le genre dont on rêverait tous secrètement sans jamais l'avouer par peur de l'échec. Ses notes aux examens ne sont jamais décevantes, il oscille entre l'Effort Exceptionnelle et l'Optimal selon les matières. Il ne pose pas non plus de problèmes, mis à part à cause de quelques maladresses qu'il s'empresse habituellement de régler. Ces sept ans à Poudlard sont donc une réussite confirmée par la responsabilité du poste que son grand-oncle lui a confiée. Il est même fier de pouvoir compter quelques amis l'aidant chaque jour à se sociabiliser – et ça bien qu'il refuse toute activité qui le pousserait à interagir avec un trop grand nombre d'individus. Parfois – souvent – il se sent comme un étranger, comme un être perdu dans une foule bruyante incapable de le comprendre. Parfois, il s'entend crier mentalement, il s'entend demander le calme, mais aucun mot ne sort de sa bouche. C'est ça Poudlard, un hall de gare où chacun cherche sa destination. Et lui, sur le côté, il lit.

2eme partie : Étude menée à partir des notes griffonnées dans les marges de ses cahiers.
▬ « Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »
Extrait de Le Dormeur du val d'Arthur Rimbaud : Il a une relation des plus intimes avec la poésie, et ça depuis toujours. Il se souvient d'avoir aimé, enfant, les comptines qu'on apprend pour réciter d'un ton léger. Plus âgé, c'est dans les histoires des Fables de La Fontaine qu'il a su trouver un enseignement suffisamment réfléchi pour l'avenir. C'est ce qui l'a poussé à chercher plus loin. Sa mère, obsédée par la culture et le soi-disant romantisme français, lui a permis d'assouvir cette curiosité maladive. Très vite, il comprend la profondeur de la poésie – la vraie – et l'importance de personnages comme Verlaine ou Rimbaud. Trop vite, il aime. Un poème comme Le Dormeur du val correspond à l'idée qu'il se fait de la perfection. Chaque vers – chaque mot choisi – lui fait ressentir une émotion plus forte que la précédente. Il vit pour ça Audric, pour cette discipline aujourd'hui mise à l'écart. Comme beaucoup de personnes sensibles au côté artistique, il aime le beau. Chacun de ces poèmes qu'il connaît par cœur retranscrit à ses yeux une émotion bien distincte tout en restant magnifique. Il côtoie des sentiments divers – la mort, la joie, la peine ou même l'amour – qu'il ne retrouve pas dans la vraie vie. Tout lui paraît plus fade, il préfère l'absence de demi-mesure de ces auteurs adulés, sans être lui-même capable d'en faire preuve.
▬ « Satius est supervacua scire quam nihil »
Citation latine de Sénèque, encore vaut-il mieux savoir des choses inutiles que rien du tout : Depuis son enfance, il travaille trop. Excepté sa recherche récurrente de la perfection, sa peur de l'échec, c'est surtout l'intérêt qui rythme ses journées. Il aime apprendre comme certains aiment ne rien faire. Il s'intéresse à tout, aime pouvoir avoir des informations pertinentes sur un sujet lors d'une conversation sans forcément le faire remarquer. Le simple fait de savoir lui procure un sentiment de bonheur intense et c'est ce qui a rendu les choses si difficiles au moment de choisir ses options une fois le moment venu à Poudlard. Il aurait aimé tout faire – sauf peut-être la divination – et a finalement choisi de se rabattre sur ce qu'il y a de plus scientifique ou scolaire dans le monde magique. C'est pour cette raison précise qu'il a choisi l'arithmancie, l'étude des runes ou encore l'astronomie. À des centaines de mètres de sa passion pour la poésie, il cherche à élargir sa culture à tout instant. Mais ce n'est pas venu comme ça. C'est cette adoration qu'il a pour ces gens, pour ces poètes divins, qui lui a fait comprendre que les personnes les plus intéressantes s'intéressent à tout. Lamartine n'a pas seulement écrit Le Lac, il était engagé aussi bien politiquement qu'historiquement parlant. Et comme pour tendre vers l'idéal de ses modèles, il varie, il apprend.
▬ « Odit verus amor nec patitur moras »
Citation latine, toujours de Sénèque, le véritable amour hait et ne supporte aucun délai : Certains lui disent qu'il est bizarre, que dans cette société où tout prend une proportion sexuelle, il n'est qu'un étranger inadapté. Ils ont peut-être raison finalement, c'est ce qu'il se dit parfois en regardant les filles passées sans ressentir la moindre attirance pour leurs formes marquées. Alors il a regardé les hommes, cherchant comme beaucoup de ses amis à savoir s'il était attiré par ces corps plats. La réponse dérange, la réponse gêne. Il ne veut pas, il n'aime pas. Parfois il cherche à comprendre face aux conversations parfois osées de dortoirs ce qu'il y a de si passionnant à coucher avec quelqu'un mais il échoue. Il ne peut pas, il refuse la perspective où il partagerait son lit avec un autre. Pourtant, il aime – ou du moins il a déjà aimé, plusieurs fois. Il est capable de sentiments forts, de sentiments véritables, purs, le genre qui transcende et qui empêche de dormir. Mais jamais il n'est attiré autrement que platoniquement. Il est là, incapable de s'imaginer avec quelqu'un, à aimer d'un amour destructeur. Il se renferme alors dans ses lectures, il relit tous ces poèmes qui parlent d'un amour perdu à jamais, il récite mentalement en s'endormant les chefs-d'œuvre de Corbière, Les Amours jaunes qui l'apaise.

Conclusion de l'étude : L'adolescent aime, l'adolescent vit pour la poésie. L'adolescent y trouve le réconfort nécessaire pour faire face à une société à laquelle il n'est pas adapté, à une société qui évolue trop vite et qui ne correspond pas à ses attentes personnelles. Le paradoxe est posé. Ces poètes incapables de se sauver eux-même à une époque sont son oxygène, l'influence plus que nécessaire. Il ne changera pas Audric, il continuera à traiter sa passion avec un comportement frôlant l'obsessionnel, il continuera à aimer les pages abîmées de vieux livres français.

Bibliographie indicative et non exhaustive :
BAUDELAIRE, Charles, Les Fleurs du mal, Auguste Poulet-Malassis éditeur, Alençon, 1857.
CORBIERE, Tristan, Les Amours jaunes, Glady frères éditeurs, Paris, 1873.
DE BANVILLE, Théodore, Odes funambulesques, Alphonse Lemerre éditeur, 1874.
DE LAMARTINE, Alphonse, Méditations poétiques, J.P. Méline éditeur, Bruxelles, 1835.
MALLARME, Stéphane, Poésie, Editions Derman, Paris, 1899.
RIMBAUD, Arthur, Une saison en enfer, Alliance typographique, Bruxelles, 1873.
VERLAINE, Paul, Poèmes saturniens, Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1866.


▬ le sorcier derrière l'écran
◊ Pseudo : day. ◊ Âge : 20 ans. ◊ Comment avez vous connu le forum ? Quatrième compte, pour une fois pas à Poufsouffle. Mais après avoir harcelé Alexis tout un week-end avec Audric, je me lance. ◊ Comment trouves tu le forum ? : nice les loulous. ◊ Un petit mot? poésie

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1872


MessageSujet: Re: AUDRIC ▬ spleen et idéal   Jeu 30 Avr - 4:22

cheers study r&m Shocked I love you rddd :teub: Embarassed I love you I love you I love you I love you

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: AUDRIC ▬ spleen et idéal   Ven 1 Mai - 15:53

Au moins, si j'avais encore des doutes, maintenant je suis sûr que ça te plaît. ♥
Fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: AUDRIC ▬ spleen et idéal   

Revenir en haut Aller en bas
 

AUDRIC ▬ spleen et idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AUDRIC ▬ spleen et idéal
» Attente. Spleen. Routine. Ennui. Quotidien. Monotonie. Torpeur.
» Avec la lettre | C |
» (liôz) ▽ SPLEEN ET IDÉAL
» Combat de Cédrik d'Audric contre Mido Ban!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Fiches de présentation-