AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]


Invité
avatar


MessageSujet: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Mer 15 Avr - 18:42


Dimitri Joshua Evensen
The only thing we have to fear is fear itself... or not.
ϟ I.D. Card - ton personnage
• Prénom(s) : Dimitri, Joshua.
• Nom : Evensen.
• Date de naissance : 21 Décembre 1967
• Âge : 31 ans.
• Métier : Professeur d'étude des moldus.
• Statut du sang : Sang-mêlé.
• Statut social : Au dessus de la moyenne.
• Orientation sexuelle : C'est personnel ce genre de questions... j'aime pas ça... Bon... Homosexuel...
• Groupe : Personnel de Poudlard.
• Avatar : Ben Whishaw.

ϟ Caractere de votre personnage.

Eh... je n'aime pas vraiment parler de moi. Pas une envie de mystère ou tout ça... c'est qu'en fait ça m'ennuie profondément. En plus, si on voulait être honnête sur la description psychologique d'une personne, il faudrait ajouter des détails que seuls les experts prennent en compte... Genre, comment tu vas serrer la main à une personne. Eh ouais, vous saviez que la distance du corps, la position de la main, la fermeté de la poigne, ça en dit vachement long ? Vous le saviez ? Ah... Bah un petit rappel n'est pas de trop hein. Au moins dans la rue vous allez pouvoir sortir ça, tranquille, alors que si vous l'avez entendu y a deux ans, bah c'est pas certain que votre petite cervelle va arriver à tout retrouver hein. Ce n'est pas une critique, c'est juste que pour se souvenir de tout, faut être vraiment balèze... Même un p'tit génie comme moi n'a pas une mémoire aussi extensible hein. Enfin il n'y a pas que les souvenirs qui sont compliqués dans l'esprit humain, c'est un tout... Je comprends pas ceux qui veulent toujours mettre une personne dans une case juste parce qu'elle croit connaître un seul morceau de sa personnalité. Bon, il paraît que je suis plutôt bon pour comprendre les gens... mais ça fait pas de moi un dieu capable de dire que toi tu es gentil et toi tu es méchant.

Enfin... vous l'aurez remarqué, je peux être un peu bavard. Quand l'on me tend le crachoir, je le garde.... Ce qui en soit est une phrase un peu trop dégoûtante pour être citée plus d'une fois dans ce récit. Dans tous les cas, certains définissent cet élément comme un défaut mais je ne peux pas forcément être d'accord avec eux, malgré le fait que je sois d'accord sur l'ensemble. En fait, plus qu'un défaut, c'est une défense. Parler de tout et de rien, émettre des faits, des vérités, permet d'un côté, dans mon cas en tout cas, de garder une distance avec les gens. J'ai ce petit cerveau bien développé qui comprend rapidement les gens, selon les tiques, les manies : si ma mémoire n'est pas aussi bien développée, je sais à quel point les gens peuvent être imprévisibles... Ouais, j'ai peur, des vivants. Et il n'y a pas que ce détail, un très bon psychomage expliquerait que mon attitude nonchalante est une forme de défense, tout comme la paresse dont je peux faire preuve. Cette phobie sociale est un vrai calvaire, je l'avoue... car il m'arrive même d'avoir peur de moi-même, en me posant des questions sur les propres limites de mon esprit. Pourtant, je suis loin d'être un type sombrant dans une forme de mélancolie ou de dépression suite à mon état : je tente, tant bien que mal, d'aller à l'encontre de cette phobie. Par moment ça peut marcher, d'autres fois non. Bon, il faut dire, je n'ai pas choisi le traitement le plus doux : transmettre un savoir, la connaissance d'une culture, à des élèves. Et pas les plus simples... Professeur d'étude des moldus, voici ma profession, ma vocation peut-être, et mon traitement. Si ça c'est pas du masochisme...

Je n'ai pas vraiment choisi cette matière pour rien, c'est en fait une forte conviction personnelle : ceux n'utilisant pas la magie partent sans notre avantage naturel, et pourtant ils arrivent à former une société qui évolue plus rapidement, que ce soit dans les mentalités ou dans les concepts qu'ils affectionnent tel que l'art. Je le répète souvent, mais mettez deux tableaux, l'un magique, l'autre totalement moldu … le second pour moi est digne de porter le nom d'art, le premier n'a pas demandé autant d'effort d'imagination et de création... ce n'est bien entendu que mon avis. Je dois l'avouer, j'aime beaucoup l'art moldu, que ce soit la littérature, la musique ou encore le théâtre. Il m'arrive des fois d'écrire, sans pour autant montrer le résultat à qui que ce soit. L'histoire moldue m'intéresse aussi beaucoup... bien qu'il ne faut pas le nier : ils nous ressemblent beaucoup plus que ce que les maîtres de la discorde le pensent : une guerre mondiale face à un homme croyant en la pureté d'une race... Bref. Mais ils évoluent plus vite... ce qui, en soit, est aussi dangereux pour eux. C'est bizarre mais malgré ma phobie des gens, j'ai cette envie de faire découvrir cette société...

Bon, il paraît que je prends un peu trop de temps là, et qu'il serait important que je clos tout ça. Alors, vous l'avez vu, j'utilise plusieurs moyens pour me défendre des gens, j'ajoute d'ailleurs à cela le sarcasme, que j'espère maîtriser à merveille. Mon point fort, c'est de réussir à comprendre les gens, c'est d'ailleurs pour cette raison que je n'apprécie pas les catégories : il est tellement difficile de le faire qu'il est préférable de laisser les autres venir à vous et se présenter comme ils veulent que vous les voyez. À cause de cela, j'ai peur des gens, comme vous l'avez compris, mais je ne supporte aussi pas vraiment les contacts physiques... Certains diraient que je suis paranoïaque et ils ont raisons. Mes habitudes ? Je me sens vraiment pousser vers la sortie là... Je mange beaucoup, je ne grossis pas vraiment... J'aime le sucré. Je n'aime pas les hauteurs, alors le Quidditch et le balais en général, très peu pour moi... Quoi ? Travailler sur cette peur aussi ? Oh on se calme, un problème à la fois hein. Je joue souvent aux échecs... Seul ? Cela dépend de ce que vous entendez par seul... sinon, non, je préfère quand même jouer face à quelqu'un. Puis... voilà,  il y a tellement de choses... Ah ! Non, ne m'envoyez pas de suite à travers la fenêtre, j'ai une chose dont je dois parler... Juste une petite chose.

Mon homosexualité... c'est un sujet important... Je l'assume, tout en l'assumant pas... C'est un peu bizarre, je sais, mais disons que je peux me le dire à moi, c'est facile, mais faire l'exercice d'être ouvertement... Puis, il y a cette phobie qui me bloque totalement lorsque dans ma tête je suis en plein dilemme : alors, les humains sont horribles entre eux... mais ce mec est pas mal... C'est aussi pour cette raison que j'aimerais évoluer, car après tout, tout le monde à le droit d'avoir ses petits moments avec une personne qui vous murmure je t'aime. Bref vous l'aurez compris...

Je suis un type complexe.

ϟ Histoire de votre personnage.

Face à un miroir, je me comporte toujours un peu de la même façon... c'est d'ailleurs ce que je fais en ce moment, sinon je n'en parlerais pas. Assis sur le sol, les cheveux mouillés et une serviette entourant mon bassin, je me regarde, simplement. En fait, je ne m'admire pas, mais vraiment pas... je pose des questions à moi-même. Bon... ça fait déjà quelque temps que j'suis assis devant, je l'avoue car un bâillement déforme ma mâchoire en ce moment même. C'est vrai, je suis fatigué... Mais mon esprit est encore en train de tenter de résoudre une énigme, une énigme qui n'a rien de simple, loin de là. Tout le monde dit que je suis quelqu'un d'intelligent, le terme de « haut potentiel », de « génie » est parfois utilisé. Vrai que je sais bien me débrouiller avec les choses de la logique, que je me passionne par tout, que je comprends plus rapidement, que je m'ennuie dans un environnement trop conventionnel... ou que je peux comprendre la nature humaine facilement... Mais j'arrive pas à résoudre cette énigme. Me laissant tomber en arrière, je regarde le plafond de cette salle d'eau, continuant encore et encore de me poser cette question : que ferais-je si une personne venait me demander de raconter ma propre histoire ? C'est pas banal comme chose à la base ça... Mais en fait, la question est de savoir à quel point je peux parler de moi ? Je vais éviter de demander un legilimens de vérifier dans mon esprit pour connaître cette réponse. Pour deux raisons : j'ai une mauvaise expérience de cette action, et deuxièmement... je n'ai tout de même passer plusieurs mois à suivre un enseignement spécial pour contrer cela et me laisser faire par le premier mec venu ![élément dans l'histoire que je compte modifier si accord non acquis]. J'imagine que la réponse... doit être celle-ci... Je le ferais, si j'ai confiance en cette personne.

Me tournant, je regarde la porte fermée, avant de me redresser, attrapant une autre serviette, je la pose sur ma tête tout en allant m'asseoir sur une chaise, commençant à essuyer cette tignasse. C'est vrai quoi... il faut une certaine confiance, une importante confiance, pour dévoiler ses secrets. Après, il faut savoir fait le tri : dire que mon père est un né-moldu, originaire de Manchester ne me gêne pas vraiment, loin de là, tout comme affirmer que ma mère était une riche sang-pure vivant dans le sud de la France, ainsi qu'une puissante sorcière capable d'utiliser l'art de la Legilimancie. Oui, ça ce ne sont pas vraiment des détails trop secret. Mais, c'est comme toujours : les gens sont effrayants et je manque de confiance en eux. J'entends déjà Freud qui sort que cela est un problème sexuel …. Qu'il se taise ! J'veux bien être d'accord avec l'idée que beaucoup de problèmes peuvent être résoudre par le sexe et que certains naissent d'une frustration constante. Mais c'est pas le sujet ! D'un côté je souhaite évoluer, je souhaite avoir moins de mal à me mettre en avant, mais ça ne veut pas dire leur jeter tout à la figure. Je laisse un soupire traverser mes lèvres, regardant toujours d'un œil mon reflet. Faire face à son passé... allez.

Je sais une chose sur le couple que formait mes parents : ils étaient unis. Leur rencontre ne m'a jamais été expliqué pour la bonne raison que mon père est mort quelques mois seulement après ma naissance. Ne l'ayant pas connu, ou n'ayant aucun souvenirs de lui, je ne peux dire si cette perte a été douloureuse pour moi … Par contre, j'ai vu ma mère, au fil des années, ressentir le vide que cette disparition avait engendré. Elle ne m'a jamais élevé : au départ la bonne s'en occupait, puis se fut au tour de l'académie de magie Beauxbâton, elle, Astrid, ma mère donc, ne m'aimait pas vraiment... Peut-être que c'est à cause de la mort de mon père, ou peut-être simplement aimait-elle plus l'homme avec qui elle partageait sa vie que l'enfant qu'elle a mit au monde. Au final, c'est elle qui a appris à l'adolescent étrange que j'étais comment étudier l'esprit humain : rien qu'en passant une journée à regarder son quotidien ou à l'imaginer, j'avais déjà peur des limites d'une personnalité. Le chagrin l'a fait sombrer, je le voyais bien pendant mes études : elle participait à des soirées mondaines plus que douteuses, cachait souvent les preuves de l'existence de mon père... Je crois qu'Astrid cherchait à contrôler un peu trop sa vie, en sombrant dans le désespoir. Ce n'est pas pour rien que j'ai demandé à ce que l'un de mes professeurs à l'académie m'enseigne quotidiennement l'occlumencie : à chaque période de vacances, j'avais cette impression, dès qu'elle posait les yeux sur moi, que mon esprit était arraché et simplement regardé, tel un livre d'image.

« Si tu voulais savoir... tu avais qu'à demander. »

Je laisse un rire échapper à cette petite phrase tandis que je me lève, laissant tomber les serviettes sur le sol de la salle de bain, avant de revenir dans ma chambre, me laissant tomber ventre contre le lit, enfonçant mon visage dans l'oreiller avant de me glisser dans les draps. Au final, c'est en l'observant elle ainsi qu'en observant le monde par la fenêtre que j'ai commencé à avoir peur des gens. On ne peut pas savoir ce dont ils sont capable... Même proche de vous, ils peuvent vous faire du mal. En fait, même en parlant de moi je peux avoir quelques frissons, car je ne sais pas si je dois être soulagé qu'elle m'ait abandonné ou simplement triste. C'était en dernière année, ou peut-être avant-dernière... la villa était vide, il n'y avait qu'une somme d'argent pour pouvoir vivre et... rien d'autre. Était-ce parce que j'avais réussi à contrer la domination qu'elle avait sur mon esprit ? Non, j'en doute... En tout cas je n'ai jamais pu lui poser cette question et je doute que j'aurais à le faire un jour.

Au départ, gérer cette perte a été quelque peu difficile, je n'arrivais plus vraiment à penser moi-même, moi qui était considéré comme l'un des élèves les plus brillants, je n'arrivais plus à répondre à une seule question. Je ne savais pas si j'étais triste, soulagé, écœuré, dévasté. C'est l'écriture qui m'a permis de ranger mes pensées, retrouvant ainsi ma curiosité d'autrefois, ma perspicacité aussi. Suite à mes études je me suis encore plus intéressé à ceux ne pouvant utilisés la magie que je l'ai fais par le passé, visitant les plus grands musées de France, commençant à collectionner des objets, des œuvres. Bien qu'au départ totalement passionné par eux, j'ai pourtant été embauché à Beauxbâton en tant que professeur de défense contre les forces du mal, en tout cas ce qui s'y approche, puis après quelques années j'ai simplement donné ma démission et j'ai traversé la Manche ! D'ailleurs, je crois que j'ai le mal de mer... J'ai passé toute la traversé à me sentir assez mal... Puis voilà, quoi, embauché par Poudlard en tant que Professeur d'études des moldus.... Puis....

Non, stop, c'est bon là. Je vais calmer mon esprit, j'ai suffisamment remonter dans le temps. C'est bon, je connais les choses qui me sont arrivées, ce n'est pas comme si quelqu'un lisait mon esprit en ce moment. Puis si c'est le cas, bah il le découvrira en temps et en heure ! Je commence vraiment à être épuisé, j'ai passé toute la nuit à me prendre la tête avec plein de choses totalement inutiles... Maintenant... dodo... Ainsi je ferme les yeux, tentant de profiter du sommeil... avant de sentir quelque chose s'appuyer plusieurs fois de suite sur ma joue. J'ouvre alors un œil, regardant mon corbeau, Hugin, fier de faire le réveil matin pour son maître.

« Attend.... il est pas déjà 8h déjà... ? »

Ouh... la journée va être dure...
ϟ Toi - parce qu'on est curieux

• Surnom : Vah'ra est mon pseudo sur internet, mais appelez moi Nico, ou Nini, ou Coco.
• Âge : 23 ans...
• Comment avez vous connu le forum ? : Par dame Fondatrice.
• Comment trouves tu le forum ? : Eh bien, il me plaît de ce que j'ai vu, j'attends la suite avec une certaine impatience !
• Un petit mot? : ... Bazinga !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1847


MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Mer 15 Avr - 18:46

BAZINGA ! Euh. Non. BIENVENUE !
Love love love.

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Mer 15 Avr - 19:20

Tu nous à rejoint !
Bienvenue Bienvenue ! Allons sauver le monde ♥

-ou pas - Bon courage ♫
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Mer 15 Avr - 21:42

BEN WHISHAW. C'est bon, je meurs.
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Jeu 16 Avr - 8:38

Merci beaucoup pour les messages de bienvenue Smile
J'ai d'ailleurs terminé la fiche, n'ayant pas d'information si vous utilisez un système de test rp pour les capacités spéciales, je l'ai intégré à mon histoire mais si je dois modifier, dites le et je le ferais !

Encore merci à vous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 361


MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   Jeu 16 Avr - 15:15


Bienvenue.

Bienvenue dans le monde du personnel de l'école ! Je suis certain que tu t'y sentiras à ta place et que tu t'y feras plein d'amis ! Puis, si tu ne trouves pas ce qu'il te faut, tu peux toujours créer la personne idéale d'un coup de baguette. Alors, entre le travail, les amourettes, et les rencontres, ton agenda va être des plus chargés. Mais de temps en temps, n'oublie pas de faire une pause. Sur ce, si tu as d'autre question, n'hésite pas à envoyer un hibou à l'administration.

Amicalement,
Le Choixpeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dimitri J. Evensen ~ Keep calm and... keep calm. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» calm these troubles, calm my head. (nephtys)
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Fiches de présentation-