AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Find a way - Hermione et Ron


Invité



MessageSujet: Find a way - Hermione et Ron    Ven 27 Mar - 11:43



Par la barbe de Merlin, deux jours. Deux jours que j'évite Ronald. C'en est presque ridicule. Je ne sais pas ce qui me fait le plus honte, de ne pas oser aller lui parler ou d'être trop froussarde pour assumer mes actes en direct live. Je n'ose même plus aller à la bibliothèque, des fois qu'il aurait l'idée de m'y voir. Hermione Granger vous êtes une sorcière brillante. C'est ça oui ! J'aurais préféré mieux savoir gérer mes émotions. C'est bien utile, de savoir par cœur l'histoire du monde magie, lorsqu'on ne sait même pas faire face à ses propres sentiments.

Et concrètement, depuis combien de temps j'attends ça ! C'est peut être ma chance, cette fois. Pas celui de Lavande, d'Alexis ou je ne sais qui. Il y a eu quelque chose entre Ronald et moi à cette soirée. C'était pas rien. Du moins je ne crois pas. Et au lieu de me cacher, je devrais profiter de la situation pour lui en parler, pour qu'on avance encore un peu. Au lieu de ça, regarder moi. Assise dans le parc à l'abri des regards. J'ai l'impression d'être une clandestine à Poudlard. Quelle idiote je fais.

En attendant, je peux voir les gens passer, repasser, se promener. J'ai appris beaucoup de choses en deux jours. Les potins, les relations cachées, certaines histoires puériles d'adolescentes au cœur brisées. Comme quoi, il y a une vie en dehors de la bibliothèque. Celle-ci me semble fade, tout de même. Les livres me sont plus intéressants que les discussions sans relief de la plupart de mes camarades de Pouldard.

Je commence cependant à m'inquiéter, lorsque j'entends Seamus et Dean passer derrière moi, je ne distingue que leurs voix mais je sens la présence de plusieurs autres personnes. Ronald peut potentiellement en faire partie. Mon cœur fait un bon. Mais j'ai quelle âge ! Bon sang, pour réagir comme ça ! J'ouvre mon livre et plonge les yeux dedans. Peut-être que s'il passe, il me verra dans ma lecture et n'osera pas venir me parler. J'entends tout de même un « Salut Hermione ! ». Je retourne ma tête rapidement vers le groupe d'élève. Pas de Ronald. Je réponds d'un hochement de tête et d'un sourire, bien que celui-ci soit plus du au soulagement de ne pas avoir croisé le rouquin que me fait perdre toute raison.

Je décide de me lever, de bouger un peu. De sortir de ma cachette pour en trouver une autre, en quelque sorte. Je rassemble rapidement toutes mes affaires et me redresse hâtivement. Je n'ai pas à parcourir quelques pas que je croise Ron, sûrement en train de rejoindre Seamus et Dean. Nez à nez. Je ne pouvais pas me retrouver plus en face de lui que ça.

De toute manière cette situation n'allait pas durer éternellement. Et puis nous n'allions pas tarder à avoir des cours en commun et nous sommes voisins dans plusieurs matières.

Il faut bien se jeter à l'eau un jour.

« Salut Ronald, tu vas bien ? »

Je pue la nervosité et je ne trouve rien d'autre à dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Ven 27 Mar - 19:01



Find a way





Le week-end est passé. Cela fait deux journées pleines que j'essaie d'approcher Hermione mais j'ai beau la chercher, impossible de la voir. Et bien sûr, personne ne veut me filer un coup de main. En même temps, à part Harry ... Madame Pince ne l'a pas vue, ni hier ni aujourd'hui. Et bien entendu, avec le week-end, pas de cours. Peut-être qu'elle a changé d'avis finalement ? Ou bien, elle a honte parce qu'elle voulait juste tenter de s'intégrer à la soirée ?

Je n'aurais jamais du l'inviter à venir, d'ailleurs. Si j'avais su que ça finirait comme ça entre nous ... Seul sur mon lit, j'entends Seamus, Dean et Neville discuter de ce qu'ils vont faire cet après-midi. Apparemment ils ont prévu d'aller dans le Parc. Avec l'arrivée des beaux jours, les filles commencent à se montrer et tous trois voudraient en profiter. Ils me proposent de me joindre à eux mais ma tête est ailleurs. Neville passe la tête entre mes baldaquins pour me dire de les rejoindre, au cas. C'est un pote.

Et si, en fait, elle s'était juste servi de ça pour partir ? Mais dans ce cas, pourquoi me dire qu'on en parlera plus tard ? Les filles, c'est vraiment trop compliqué ! En plus, je suis une vraie tête de mule. Je veux me débrouiller tout seul, voilà. Et encaisser ce qu'il y'a à encaisser, seul. Même si, enfin ... En fait, j'suis pas sûr de la vouloir, cette explication.

Je me motive et me lève. Je vais aller me changer les idées. Je vais aller rejoindre les gars, et essayer d'embarquer Harry avec moi si je le croise. Il avait l'air affamé l'autre soir, autant qu'il rencontre des jeunes demoiselles si le cœur lui en dit. Et puis, voir Dean et Seamus se prendre des râteaux, c'est toujours drôle. Avec Neville en tous cas, ça nous fait bien rire.

Je saute donc du lit, enfile une paire de chaussures, prends un livre de contes moldus en passant pour m'occuper et dévale les escaliers. Ils doivent être déjà dehors et, les connaissant, peut-être déjà assis sous un arbre, à l'ombre, avec quelques bouteilles de jus de citrouille, à mater les filles qui passent. Je me dépêche donc, j'aime bien rire de Dean et de la façon dont ses yeux s'exorbitent quand il voit un peu de chair. Je souris d'avance du spectacle.

Je me presse un peu, je suis dehors. Il fait beau, vraiment. Je suis bien content d'avoir décidé de sortir avec les garçons. Une fille, assise sur un banc. Les gars sont partis, elle ne doit pas être très jolie, ou alors trop jeune. Attends, plus j'approche, plus ces cheveux me disent quelque chose. A une dizaine de mètres d'elle, je reconnais Hermione. Eh bien nous y voilà. Je continue d'avancer, ayant dans l'idée de l'aborder frontalement, en m'asseyant à ses côtés. Mais elle me devance, en quelques sortes, et se lève. Mon cœur bat un peu plus fort. L'appréhension sans doute.

"Je euh ... Ca va. Et toi ? Depuis l'autre soir ..."

Elle m'a appelé Ronald, et ça en langage Hermione ça n'est jamais très bon. Bon, eh bien ... J'ai envie de faire demi-tour et rentrer au dortoir. Je savais bien qu'une nana comme elle méritait mieux que moi mais ... J'aimais imaginer que, enfin. Bah qu'y'avait plus quoi. En même temps, j'peux pas trop rivaliser avec les autres gars quoi. Mais qu'elle me dise ça vite, que je puisse retourner dans la salle commune pour brûler des trucs dans la cheminée et profiter de mon statut de préfet pour coller des première année.


Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Lun 30 Mar - 16:47

C'est à mon tour de parler. Je sens sa gène et je suis incapable de deviner ce que je peux dégager comme émotions tant je tente de paraître le plus normale possible. De toute évidence ce n'est pas concluant du tout, je dois même être très mauvaise. Déjà j'ai commencé en l'appelant Ronald. Je ne fais ça que quand je suis en colère d'habitude. Ce qui arrive assez souvent, pourtant là ce n'est pas le cas. Je suis une idiote. Je ne cesse de me le dire c'est temps-ci.

Aucune partie de mon corps n'est véritablement stable, mon coeur fait des looping, mon ventre est serrée et mes jambes flagelles. Ce n'est pas que la faute de Ron, c'est cette situation qui me rends débile. Nous nous sommes embrassés. Il y a deux jours. J'ai plutôt l'impression d'avoir tout imaginé, d'y avoir pensé un peu trop fort. Mais non, je peux encore sentir le contact de nos deux bouches. Je laisse un frisson s'échapper.

"Et bien oui. ça va très bien. Enfin je veux dire que ça va quoi. Hum. Je suis bien rentrée."


Je suis bien rentrée ? Pardon ? Tu répètes ce que je viens de dire ? Je n'ai aucunement saisi l'opportunité qu'il m'a laissé pour parlé de la soirée. Je suis nulle et en même temps, je n'ai jamais fait ce genre de chose. Je ne me suis jamais retrouvé dans ce genre de situation. Je n'ai jamais embrasser quelqu'un dont je suis amoureuse. Je ne sais pas ce que ça fait que de tenir la main de quelqu'un, je ne connais rien de tout ça. Ron l'a vécu lui. Il n'a pas mon retard et ça m'effraie.

Réellement, je n'arrive pas à surmonter ça. J'ai trop peur de prendre les devants. L'embrasser n'aurait jamais été possible s'il ne l'avait pas fait avant. D'un coup j'ai envie de tout sortir, ce que je ressent, ce qu'il se passe, pourquoi je fuis, pourquoi je doute. Mais rien ne sort, alors je n'ai plus qu'à espérer qu'il le devine.

Je baisse les yeux, j'ai un peu honte de moi. Je gâche tout, victime de moi-même.

"Je suis désolée Ron, je sais pas ce qu'il s'est passé à la soirée. C'est difficile à aborder comme sujet, d'autant plus qu'on est jamais d'accord sur rien. C'est délicat mais j'ai envie qu'on en parle. Je voudrais savoir ce que c'était vraiment, pour toi."

Plantée comme un piquet, je relève les yeux et les plantent dans les siens à la fin de ma phrase et retourne m’asseoir sur le banc que je viens de quitter, encore proche, espérant réellement qu'il m'y suive.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Mar 31 Mar - 21:11



Find a way





Géniale. Cette situation est tout ce qu'il y a de plus géniale. Déjà que ça n'a jamais été vraiment la grande joie entre Hermione et moi, nous voilà comme deux abrutis au milieu d'un Parc qui retrouve à peine ses couleurs printanières, à n'oser se regarder parce que l'alcool nous a un peu trop désinhibés. Comment je connais ce mot moi ? Non, reviens Ron. On s'en fout.

Apparemment ça va pour elle. Au moins un sur deux. Je lui ai dit que j'allais bien, moi aussi. D'un sens, c'est le cas non ? Oui, si, bien sûr. Ça va. Elle est bien rentrée ... Rentrée où ? Ah oui, l'autre soir. En même temps, je me faisais peu de soucis pour elle. On était à peine à trois mètres de la Salle Commune. Et elle est Préfète-En-Chef alors pas un prof n'aurait pu lui chercher des noises. Au pire Peeves, mais bon.

"Ah. Tant mieux. Moi aussi."

T'as d'autres réponses cons comme ça ou c'est la seule en réserve ? Non mais alors là, question répartie t'envoies du bois, Ronald. Claque mentale. Oui, bon. Je ne sais pas à quoi elle pense, mais elle fait ses petites moues comme quand elle réfléchit à une question, en classe. J'esquisse un petit sourire et me souviens de notre situation actuelle. Ah oui, c'est pas drôle du tout. Mon sourire s'efface en quelques micro-secondes.

Quelque chose semble la tracasser. Bien sûr. N'oublie pas que tu t'es jeté sur elle comme un mort de faim, l'autre soir. Ah oui, c'est ça qui la gène. Normal. Enfin, elle m'a embrassé aussi, juste avant de partir ... Oui, bon, c'est vrai que c'est pas un tableau idéal. Mais y'a un peu de positif quand même. Mes mains se tordent dans tous les sens et je la vois baisser les yeux. Bon, en tous cas une chose est sûre, elle n'est pas en colère contre moi et c'est déjà pas mal.

Je l'écoute parler mais j'ai du mal à assimiler tous les mots, mis bout à bout. Elle pose ses yeux sur moi, dans mes yeux, et à nouveau je fonds et me souviens les raisons exactes pour lesquelles je l'ai embrassé comme un fou-furieux, à la fête. Pour ça, tout simplement. Ses moues, ses yeux. Son sourire, sa tendance à toujours tout savoir. Elle retourne s'asseoir. Mes yeux se posent un instant sur le galbe sous sa jupe. Que ne donnerais-je pour me laisser hypnotiser par ces mouvements presque lascifs ? Mais je n'ai pas le temps de m'attarder. Je dois immédiatement me calmer et remettre les mots dans l'ordre, les comprendre pour répondre quelque chose.

Désolée. Okay je connais celui-là. Sais pas ce qu'il s'est passé. Ça sent pas très bon ça, ou c'est moi qui me fait des idées ? Difficile à aborder comme sujet. Hm, sans doute oui, vu que tu vas me foutre un gros vent dans la gueule et que j'irai me défouler sur les première année. Délicat. C'est le moins qu'on puisse dire, on est amis depuis sept ans et je me jette sur elle comme un pervers en manque. Envie qu'on en parle. C'est bien un truc de nanas ça, sauf Lavande qui ne parlait pas trop. Ce que c'était vraiment. Ah, la voilà la question à 200 Gallions. Mon cerveau va exploser tandis que mes jambes ne me portent plus qu'à moitié. Il faut que je m'asseye, absolument. Je rejoins Hermione sur le banc et tourne les yeux vers elle.

Moi j'ai pas envie de parler. Un bisou ou une gifle, mais qu'on se comprenne enfin, pour une fois. Mon regard s'évade et se pose sur le tronc d'un arbre. Tiens, est-ce qu'un arbre a besoin de parler à un autre arbre pour savoir s'ils peuvent passer aux choses sérieuses ? Bien sûr que non. Ron, t'as perdu les pédales, les arbres ne peuvent pas parler. Oui bon. Je soupire et la regarde à nouveau.

"Comme si ... Comme si j'avais besoin de l'exprimer à voix haute, Hermione."

Je me lève et commence à marcher en long, devant le banc, comme un lion en cage. Comme la dernière vraie discussion avec Alexis. Tiens, je commence à perdre patience, un peu. C'est les filles qui veulent parler, toujours, mais c'est à nous de l'ouvrir en premier. J'vais lui dire quoi ? Que j'en ai envie depuis trois ans mais que j'ai jamais été foutu de lui dire quoi que ce soit ? Que je suis comme un fou à l'idée qu'un autre pose les yeux sur elle un peu trop intensivement ? Que ça me rend dingue de la voir rire avec d'autres gars alors qu'on sait juste hurler, tous les deux ? Je laisse échapper un petit rire. Mais bien sûr. Après tout, pourquoi pas tout lui balancer comme ça, histoire de bien la faire marrer et la laisser me jeter un "t'es comme un frère pour moi, Ron" ? La bonne idée.

"Toutes ces ... Ces crises qui te déplaisent tant auraient du te parler pour moi !"

Je fais encore quelques pas et m'arrête. Je m'assieds à nouveau sur le banc, seulement à quelques centimètres de Hermione. Je suis juste un peu perdu, mais tout va bien. J'aurais tellement mieux fait d'envoyer un hibou à Sirius. Lui aurait su quoi faire, quoi dire. Et comment réagir, maintenant qu'elle veut des explications ou je ne sais quoi. Mon coeur bat tellement fort qu'il couvre sans peine le bruit de l'énorme horloge et son carillon qui annonce 15h. Je peux plus garder ça pour moi, de toutes façons. Mais je suis paumé.

"Je sais pas quoi te dire. Je sais pas comment te le dire. Mais je sais que t'es la seule à qui j'aie envie de le dire."

Mon regard posé sur mes chaussures essaie de ne pas trop aller dans sa direction, histoire de ne pas la voir rire ou même partir. Après tout, quand je l'ai embrassée, c'est bien ce qu'elle a fait non ? J'étais bien trop alcoolisé pour m'en rendre compte, et pour moi c'était une soirée réussie alors. Mais en vérité, c'était une catastrophe.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Mer 1 Avr - 17:20

Je le sens tout aussi nerveux que moi. Lorsqu'il s'assoit à mes côtés, je sens mon cœur se relâcher un petit peu, ma respiration se calme. Pour Ron, la situation semble inversée. Il lève les yeux sur moi, je vacille et me reprends. J'attends qu'il parle. Ce silence me tue littéralement. Pourquoi ne dit il rien ? Il a peur de me blesser ? Allé ! Sort le Ronald Weasley ! Qu'on soit débarrasser de cette situation. Que j'essaie de m'en remettre une bonne fois pour toute. J'ai besoin de savoir si je dois souffrir maintenant ou pas. Je veux que les choses soient claires. Alors que mon corps est tendu sous toute cette pression, Ron se décide à me répondre.

De quoi ? Comprendre quoi ? Il est incompréhensible. Des jours avec, des jours sans. Il ne cesse d'avoir des sauts d'humeur et je ne sais pas à quoi me fier ! Nous sommes meilleurs amis, peut-être que ce que je prends pour des preuves n'est que symbole d'une amitié ! Comment je peux savoir moi ? Je suis sensée comprendre, avec ça ? « comme si j'avais besoin de le dire à vois haute ».

« Je ne sais pas tout, Ron. »

Et comment veux tu que je me mouille à t'avouer ce que moi je ressens, après t'avoir vu avec Lavande pendant que je me morfondais sur mon sort. Comment je peux imaginer que tu ressens autant de chose que moi, lorsque tu as toujours été le seul garçon que j'ai aimé. Tandis que toi, des aventures, des histoires, tu en as eu plusieurs. Je me sens nulle, impuissante face à tout ça. Je veux une preuve Ronald.

Bien sur, aucune de ses pensées ne sortent de ma bouche, elles préfèrent donner à mon visage une expression figée. Il reprends la parole, ces crises auraient du parler pour lui. Ces crises ? Comme celle à la bibliothèque, lorsque nous avons fait nos jaloux concernant nos « aventures déchues ».. Il est vrai que cet instant m'avait paru au delà d'une discussion seulement amicale. Mais l'histoire reste la même, je suis bien de trop pétrifiée pour m'assurer de quoi que ce soit. Toujours placé devant moi, il annonce une phrase que je ne saurais comprendre. Du moins si. C'est de la mauvaise foi. Si elle ne s'adressait pas à moi, elle aurait été limpide comme de l'eau de roche.

Je me lève à mon tour, me rapproche de lui d'un air peu confiant.

«J'ai peur de comprendre je crois. »

Voilà que je me trompe encore. Ce que je peux être maladroite !

« Non.. C'est l'inverse.. »

Faut que ça sorte.

Ça va sortir.

«Il y a des moments où j'ai l'impression de pouvoir lire en toi. Certaines fois c'est tout le contraire et j'ai le sentiment de tout comprendre à l'envers. Alors, tu vois, dans ce genre de moment, j'ai peur de me faire de fausses idées. »

Je reprends mon souffle, mon cœur bat à la chamade, je ne contrôle plus ce qui sort de ma bouche et pourtant, je me sens peu à peu libérée.

« Nous nous sommes embrassés et.. Pour moi, ce n'était pas rien. Ça te paraît certainement fou, comme ça hein. Mais j'y peux rien du tout. Je crois que.. Je crois que tu n'es pas qu'un ami, Ron. »

Je ne me suis jamais senti aussi bête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Sam 4 Avr - 22:31



Find a way





Elle ne sait pas. Bien. Parfait. Le seul moment où je demande à Melle Hermione Jean Granger de savoir quelque chose, elle est pas foutue de comprendre ? Tous ces trucs inutiles en classe alors là, y'a du monde, mais quand il s'agit de savoir capter des trucs aussi nuls que ça, y'a plus personne ! "Je ne sais pas du tout, Ron". Parce que moi, je suis censé savoir peut-être ? Bien entendu. Je suis censé être le mec, tout prendre en mains. Oh mais j'oubliais, c'est exactement ce que j'ai fait l'autre soir, si je ne m'abuse !

Ce serait pas un peu de la mauvaise foi qu'elle me sort là ? Je n'ai pas le temps de lui crier dessus, comme j'en ai envie, qu'elle se lève et s'approche de moi. Je ne veux plus du tout hurler. Peur de comprendre ? Pourquoi peur ? J'ai tellement envie qu'elle comprenne qu'il faut pas avoir peur, quoi qu'il arrive, et quoiqu'elle pense de moi, on sera toujours amis.

Il faudrait savoir maintenant ! Tu comprends ou tu comprends pas ? Parce que moi je comprends plus. J'ouvre la bouche, la referme, l'ouvre à nouveau mais encore une fois, elle me devance et m'explique son sentiment mitigé à mon sujet. Enfin, surtout, au sujet de mes réactions. Moi-même me pose des questions parfois, c'est pas faute d'essayer. Peur de se faire de fausses idées ... Mais explique, bon sang ! Oublierais-tu qui je suis et ma capacité à comprendre et prendre en compte les sentiments des autres ?!

Je ressens ce qu'elle voulait dire par peut de comprendre. En fait, j'aurais appelé ça "peur de se tromper d'interprétation". Avec Hermione, c'est toujours plus compliqué. Tout est plus compliqué avec elle. Mon coeur essaie de se frayer un chemin entre mes côtes pour aller se réfugier dans le dortoir et commencer à se lamenter.

Comme tout à l'heure, les mots sortent de sa bouche à une vitesse qui me paraît fulgurante. Pourtant, je suis sûr qu'elle ne parle pas plus vite que d'habitude. Mais ses paroles s'enchaînent et j'ai du mal à les saisir avant qu'elles ne s'évadent. Chacun des mots, ensuite, me frappe violemment, comme un coup au visage.

Pas qu'un ami. Pas qu'un ami. Pas qu'un ami. Mais ... Comment ? Pas qu'un ami comme Ginny et moi, ou comme Papa et Maman ? Comme ce qu'Harry ressent pour elle, ou comme ce que moi je ressens pour elle ? Elle est tout près de moi et je suis totalement incapable de faire autre chose que la regarder. Entière, telle qu'elle l'est. Pendant quelques secondes, je suis obnubilé par elle et, à nouveau comme à la fête, je m'approche encore plus d'elle, pose une main dans son dos et la serre contre moi avant de poser mes lèvres sur les siennes.

Peu importe. Peu importe tout. Là, nous sommes sobres, en pleine conscience de nous-mêmes. A demi-mot, nous nous sommes parlé. Demi-mot, c'est toujours bien plus que d'habitude. Je n'ai pas envie de lui faire part de ce que je ressens, parce que j'ai toujours considéré ça comme une part secrète de soi. Je lui dirai, que je l'aime bien plus que ce qu'elle imagine. Mais pas là. Nos lèvres descellées, je garde la main dans son dos. Eh bien, ne reste plus qu'à savoir si c'est bien ce qu'elle voulait dire.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Mer 8 Avr - 20:48

Et là, silence. Il ne me réponds pas. Je sais plus quoi faire. Je n'aurais jamais du dire ça. Jamais. Nous sommes amis. Et ceux depuis 7 ans. Un petit bisous, en soirée, c'est le genre de dérapage qui doit arriver dans une amitié sûrement. Et moi, naïve que je suis, j'ai eu la faiblesse d'esprit que ça pouvait vouloir dire quelque chose. Et maintenant, il est au courant. Au courant que ce n'était pas rien pour moi, au courant que j'attends plus de lui. Si mes sentiments avaient été réciproque, il se serait passé quelque chose. Nous sommes tout le temps ensemble, je passe mes vacances chez lui ou chez Sirius. Nous avons même dormi à quelques mètres l'un de l'autre plusieurs fois, s'il ressentait ce que je ressens, il y longtemps, j'imagine, qu'on ne serait plus juste des amis.

Je baisse la yeux. Je me sens débile, naïve. Je commence à laisser mes pensées m'envahir quand une pression se fait sentir dans mon dos. C'est Ron. Je n'ai pas le temps de relever les yeux que son visage n'est plus qu'à quelques centimètres du mien. Il me serre contre lui et nos lèvres, tout comme il y a deux jours, se joignent. J'avais mis les fourmis et l'engourdissement de mes jambes sur le compte de l'alcool. Il faut croire que c'est juste l'effet Weasley sur moi. Mon cœur loupe deux, trois battements. Le temps s'arrête.

Puis le baiser prend fin, pourtant sa main reste encré dans mon dos. Je me sens bizarre, comme si je brisais l'interdit. Tout devient paisible, calme. Je passe des regrets à une euphorie intériorisée. Qu'est-ce qu'il vient de se passer ? Ce que j'attends depuis des années. Un pas en avant. Cette fois, je ne vais pas fuir et tout gâcher. Parce que nous sommes sobre, parce que je n'ai plus d'excuse pour ne pas y croire. Mes yeux restent fixé dans les siens.

« C'est ce que je voulais dire »

J'esquisse un sourire et m'approche de lui à nouveau, je porte ma main sur son torse et l'embrasse, un peu moins timidement que les fois précédentes. Naturellement, je me colle un peu plus à lui. Je crois ne jamais m'être autant sentie à ma place. Nous nous écartons l'un de l'autre, je me détache cette fois complètement de son emprise. J'inspire en grand coup, histoire de reprendre mes esprits, de revenir à la réalité.

« ça faisait longtemps que j'attendais ça tu sais. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    Jeu 9 Avr - 21:40



Find a way




Lorsque j'ai mis fin au baiser, j'imaginais qu'elle ferait comme la fois précédente : prendre ses jambes à son cou et s'éloigner au plus vite de celui qu'elle considérait comme son meilleur ami mais qui, secrètement et nuitamment, lui faisait des choses qu'on ne fait pas entre amis, même avec les meilleurs. Mais c'est bel et bien tout le contraire qu'il se passe. Elle s'approche de moi, si tant est qu'il y ait encore un quelconque espace entre nous.

Quand elle me regarde avec ces yeux j'ai du mal à résister. Elle n'imagine même pas tout ce que je rêve de lui faire quand elle me regarde comme ça. Est-ce que pour la première fois dans ma vie moi, Ronald Bilius Weasley, possédant la capacité émotionnelle d'une cuillère à café, j'aurais compris et bien assimilé les sentiments sous-jacents dans les paroles d'une personne ? Et qui plus est, Hermione Granger ? Eh bien oui ! Bravo Ron, tu as gagné le gros lot. C'est ce qu'elle voulait dire, elle le dit elle-même. Je trouve que pour une première fois, c'est assez héroïque.

Bon, du calme, Ronald. Elle sourit et instinctivement, mes lèvres s'étirent en un sourire à leur tour. Ça me fait toujours ça quand elle sourit, je souris aussi. Enfin, en général quoi. Mon cœur s'accélère alors qu'à son tour, elle initie un mouvement pour m'embrasser. Bon, par contre, s'il décide de faire des siennes à chaque fois qu'on se fait un bisou, j'imagine pas si on passe à la vitesse supérieure un jour. Va falloir l'entraîner à se calmer. J'ai l'impression de sentir la chaleur de sa main à travers mon tee-shirt. J'ai à peine le temps de fermer les yeux que déjà, tout est terminé.

Je la sens s'éloigner de moi. Oh, elle n'est pas allée bien loin bien sûr. Elle inspire longuement et je décide de faire de même. Le pollen me donne envie d'éternuer mais peu importe, je dois reposer les pieds sur terre. Je manque de m'étouffer lorsqu'elle m'avoue avoir attendu ça pendant longtemps. C'est pas possible. Moi je dis que c'est une belle blague. Je tousse et m'assieds à nouveau sur le banc.

Je voudrais lui répondre que moi aussi, mais je n'en ai pas le temps. J'entends des espèces de rires étouffés et je sais exactement à qui ils appartiennent. Neville, Seamus et Dean. J'étais censé les rejoindre, à la base, et j'ai fini par embrasser Hermione. Et bien entendu, les trois compères n'ont rien manqué du spectacle.

"Eh bah je vois que le printemps vous réussit, à vous aussi !"

"La ferme Dean."

"Depuis le temps qu'on t'entendais la nuit ..."

"Vous avez rien de mieux à faire, sérieux ?"

"T'énerves pas Ron, on te taquine. On rentrait de toutes façons. Les filles ont pas encore sorti les jupes."

Et sur ces belles paroles, mes trois amis -ex amis- s'en vont effectivement en direction du Château. Je lève la tête vers Hermione. Bon eh bien c'est une bonne chose de faite, au moins. J'aurais pas à lui dire que moi aussi j'en rêvais depuis un moment. On a été deux beaux imbéciles. En vérité. Je me lève à nouveau, quelque chose me tracasse. Est-ce qu'on est genre, ensemble maintenant ? Parce que c'est exactement ce que les garçons vont dire à absolument tout le monde. Avant même que notre discussion soit terminée, toute l'Ecole sera au courant.

"Hermione je- Enfin tu sais parler de ce que je ressens c'est pas- Pas vraiment mon truc. Y'a quelque chose de fort. Et j'me dis ... Si on essayait ?"

Ouaip. Intelligible au possible. Ronald, tu es un orateur de talent. Je ne suis même pas sûr de pouvoir me comprendre moi-même alors que je sais exactement ce que je veux dire. Pour expliquer quand même l'absurdité de la phrase. Bon. On va bien voir si elle arrive à démêler les informations et à les réassembler. En attendant, je m'assieds à nouveau, et j'en profite pour, à nouveau, la détailler assez discrètement, de la tête aux pieds. Et j'arrête rapidement parce que ses courbes me donnent des envies pas raisonnables. C'est Hermione hein, pas Lavande. Enfin, si seulement elles avaient ces envies pour seul et unique point commun, je serais pas déçu du voyage.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Find a way - Hermione et Ron    

Revenir en haut Aller en bas
 

Find a way - Hermione et Ron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
» Hermione Granger ( terminée)
» Journal de Hermione Blake
» Hermione J.Granger [termine]
» La défense des elfes, c'est important [PV Ron et Hermione]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: RP :: RPs abandonnés-