AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Delilah ▬ la tornade rousse


Invité
avatar


MessageSujet: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 0:14






Delilah Jules Bennett


- « Le cœur est le seul instrument brisé qui fonctionne. » -


Identité


Prénom(s) : Delilah Jules
Nom : Bennett
Date de naissance : 14 février
Âge : 16 ans
Année scolaire/métier :6ème année
Statut du sang : Sang mélé.
Statut social : Célibataire et bien contente de l'être !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : //
Avatar : sexy Holland Roden


Caractère



Delilah ? La tornade rousse du château ? Tu ne vois toujours pas ? ... Sérieusement, tu ne fais vraiment pas d'efforts. Personnellement cette fille elle me fait peur, elle peut tranquillement être en train d'étudier au fond de la salle de classe et te bondir dessus baguette en main, dix secondes plus tard parce que tu as insulté le Saule Cogneur !? Mais il se passe quoi dans ce cerveau de future Médicomage purée !?

Sous ses apparences de fille fragile se cache en réalité un caractère bien trempé. Si Mademoiselle ne peut pas voir ta tête en peinture, elle est capable de te jeter un petit sort juste pour le plaisir en vous insultant par tous les noms d'oiseaux qu'elle connait et deux jours plus tard de venir te faire un bisou sur la joue dans la grande salle en disant que tu es "trop choupinou". Elle est comme ça, la rouquine, spontanée...
Rêvant de guérir un jour sa mère, Delilah s'investit pourtant sérieusement dans les études et fait partie des bons élèves de sa classe, aux moins ses heures à étudier lui serviront à quelque chose de concret. Cependant, vous ne la verrez que passer en coup de vent à la bibliothèque... cet endroit sent vraiment trop le renfermé pour elle.

Souvent solitaire et se mêlant aux autres uniquement quand elle estime cela nécessaire, Delilah est généralement méfiante et froide envers ses camarades. Têtue, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, mais ne se mêlera jamais de vos histoires et restera muette comme tombe si la folle envie vous prend de lui révéler quelques confidences, dont elle en aura certainement rien à faire... Sérieusement, vos petits potins et histoires en tout genre, elle s'en tamponne le coquillart !
Pourtant, il arrive parfois (de plus en plus rarement certes, mais ça arrive ! ) à la rouquine de sortir de son apparence glaciale, pour partir dans des idées les plus loufoques les unes que les autres, comme danser en plein milieu du Hall d'entrée ou proposer un petit bain de minuit dans le lac à ses camarades de chambre. Ainsi, certains on découvert qu'elle n'était pas si asociale que cela la demoiselle et que dans ces bons jours, elle peut s'avérer être d'une agréable compagnie.

Dans le fond la jeune fille adore rendre perplexes et mal à l'aise ses camarades vis-à-vis d'elle qui ne savent rarement sur quel pied danser... Certes c'est un peu sadique, mais Delilah n'est pas connue dans le château pour être quelqu'un de "normal". C'est un moyen pour elle de cacher la peine et la culpabilité qu'elle éprouve. C'est simple dans son esprit : pas de lien, pas de sentiments, pas d'attache, pas de prises de tête... pas de souffrance.


Histoire



Je n'ai jamais compris l'utilité de raconter ma vie à un parfait inconnu. Ceci dit, il semblerait que je n'ai pas le choix, alors accroche-toi sur ton balais poussiéreux, je t'emmène dans le livre de mes souvenirs.


Je suis née un 14 février, le jour de la saint des amoureux aussi bien chez les Moldus que chez les Sorciers. A l'époque mon père Alistair, jeune entrepreneur d'une future entreprise mondialement connue pour fabriquer des produits pour balais magiques, avait trouvé qu'Elizabeth, ma mère, secrétaire, elle au Ministère de la Magie, avait mis la barre, très haut niveau « cadeau ». J'étais soi-disant « la plus belle chose qu'elle pouvait lui offrir », si vous voulez mon avis, j'ai trouvé mon père très niais sur le coup. Mais, le petit bambin que j'étais ne se soucier que d'une chose à l'époque, la chaleur et la peau de ma mère contre moi, c'était doux, calme, agréable, j'avais l'impression d'être protégée de tout. Elle connaissait parfaitement bien son rôle de mère, puisque j'avais déjà un frère aîné : Pheonix, deux ans et demi, enfant hyperactif qui pouvait, à lui seul, vous retourner sa chambre en moins de cinq minutes ! RESPECT ! Je n'ai jamais compris comment il faisait pour être aussi bordélique, apparemment ce soucis d'entretien avait commencé dès la naissance, c'est pour ainsi dire quelque chose d'inné chez lui, il me dit lui-même « Del', ça tu vois c'est un don ! Tout le monde n'est pas capable de faire ce que je fais et rien que pour ça tu devrais te prosterner devant moi. ». Eh bien, le jour où je me prosternerais devant ce bouffon à mèche les Hippogriffes deviendront rose fluo !
Je ne pourrais vous dire si j'aime ou pas mon frère, je pense que oui, un peu parfois, mais souvent j'aimerais ne pas le connaître, être fille unique, pour avoir la paix. Par contre, je sais que lui m'adore. Je comprend pas, je peux lui faire les pires vacheries, il me les pardonnera. Il arriva toujours vers moi avec son sourire charmeur et ses faux-airs de Don Juan, alors qu'il sait que je l'enverrais paître dans la minute qui suit. Il est gentil, Phé, pour moi il l'est même trop, à mon avis. Je pense même qu'il me surveille et qu'il me protège en douce... Certainement à cause de cette vieille blessure en nous, que nous essayons d'oublier... Mais devons l'oublier ?

Mais, je m'égare, où en étais-je ? Ha oui, ma mère. Ma mère est certainement MA référence en matière de douceur et d'humanité. Elle ne haussait pas le ton de sa voix quand je faisais des bêtises et pourtant je l'ai toujours respecté. Dans des situations stressantes, elle restait toujours calme et réussissait à m'apaiser... Mais tout cela n'est plus. Il a des histoires bien plus tristes que la mienne, sauf que la mienne n'est pas un cas isolé.

J'ai vécu naïvement et joyeusement jusqu'à mes huit ans, déjà j'avais ce caractère indépendant, préférant rester seule ou bien faire la folle avec pleins de jeunes sorciers de mon âge. J'ai toujours eu ce caractère à double tranchant : un côté détestable et l'autre particulièrement délirant. Mon humeur du jour et mon attitude dépend de facteurs qui me sont encore inconnus. Phé, dit que je lui fais peur parfois, qu'il a l'impression qu'il y a deux Delilah en moi : une folle aux idées bizarres et une autre : froide, agaçante, fuyante et méprisante. Il a même trouver un moyen pour me décrire auprès de ses amis, je suis à la fois l'eau et le feu, mais mon feu ne s'allume pas souvent, non, l'eau me submerge trop.

Je me souviens parfaitement de cette journée, nous étions au mois de mai, c'était le week-end et j'allais dans ma chambre. Pheonix, lui préparait je ne sais quelle bêtise dans sa chambre, quand la porte d'entrée claqua violemment. Nos parents rentraient de leur « dîné », voilà plusieurs semaines qui ne cessaient de se disputer pour une raison qui nous était inconnue. Je tendis l'oreille : des voix en colère, des cris, leur tête-à-tête ne semblait pas avoir arrangé les choses. Pheonix entra dans ma chambre, c'est peut-être l'une des rares fois où nous sommes devenues si proches, si fraternels. Il s'installa à côté de moi sur mon lit et posa sa tête sur mon épaule, comme pour se rassurer. Il n'avait jamais fait ça, mais cette chaleur près de moi, me fît énormément de bien. Nous nous rassurions mutuellement. Puis, je vis mon père passait en coup de vent devant ma porte, quand il repassa il s'arrêta, nous fixa et avec un triste sourire nous expliqua qu'il quittait la maison. Ma mère le mettait à la porte, mais avant de nous embrasser, il nous jura qu'il ne nous laissera pas à cette « folle ». Folle ? C'est vrai que depuis quelques jours ma mère avait des réactions bizarres, mais pour moi c'était normal, ils se disputaient tellement souvent, qu'il y avait de quoi péter un câble.
C'est ainsi que débuta une longue procédure de divorce, où nos parents se jetaient mutuellement la balle, aucun ne voulant céder la garde de leur enfant. Phé et moi étions trop jeunes pour choisir et de toute façon nous en aurions été incapables.

Cette histoire brisa complément notre famille, ma mère surtout. Je n’appris que bien plus tard, qu'elle avait été bafouée, trahie et humiliée, par mon père. Avoir une maîtresse ,n'est jamais bon pour l'équilibre d'un couple. A force de s'attaquer constamment, ma mère tomba dans une lourde dépression. Phé et moi, sommes donc allé chez notre père.
Mon père, cet acharné de travail, bien fait, qui ne rêve que d'être reconnu comme quelqu'un d'important ... Quelle bêtise ! Une monotonie certaine s'installa entre nous, j'étais particulièrement proche de ma mère et elle me manquait énormément, mais mon père refusait scrupuleusement qu'on la voit. Trouvant toujours des excuses bidons, même Pheonix ne comprenait pas pourquoi. Et puis un jour, on eut enfin la réponse tant attendu, je devais avoir autour de treize ans. Ma mère s'était finalement fait internée, son mal être s'était aggravé avec le temps.
Désormais, quand nous allons la voir, bourrée aux médicaments et aux potions en tout genre, j'ai l'impression d'avoir face à moi une coquille vide, elle qui était si belle a perdu tout son éclat. Elle est presque méconnaissable. J'ai même de la pitié pour celle qui m'a élevé et tant aimé.  Son corps est bien là, mais son esprit est parti, ça m'effraie même parfois. Et la culpabilité m'envahis. Je m'en veux tellement d'être partie, de ne pas l'avoir consoler assez quand ça n'allait pas, de ne pas être rester pour lui changer les idées... En faite, de ne pas avoir était là pour elle quand elle en avait le plus besoin. J'ignore ce que pense mon frère, je sens juste qu'il est mal à l'aise quand on va voir ma mère. Regrette-t-il lui aussi ?
Qu'importe, le pire dans l'histoire, c'est qu'il y avait une personne qui sembler bien le vivre : mon père. Il sortait depuis quelques temps avec une nouvelle femme, tout ce passait bien dans son travail. Il s'est même remarier quand j'avais 10 ans. Certes ma belle-mère est une femme charmante et aimante, mais ce n'ai pas ma mère !... C'était hallucinant de voir à quel point il oubliait cette partie de sa vie... Sauf que moi, je ne suis pas du genre à oublier, je suis même rancunière. Je sais qu'il a gâché son mariage et pourri la vie de sa femme. Ma mère est devenue ce qu'elle est à cause de lui, ça je n'oublie pas et je ne lui pardonnerais jamais. Qu'importe ses soi-disant « pardons », il a brisé une vie si belle, si magique, si exceptionnelle, comment peut-il vivre dans le bonheur avec sa "nouvelle famille" ? Comment peut-il cacher cette vérité à tout notre entourage, en prétendant que ma mère est partie vivre à l’étranger sans donner de nouvelle, alors que Sainte-Mangouste est à 30 minutes de chez nous ? Ça vous en donne le tournis, accompagnée d'une envie de vomir... suivies d'idées de meurtres. Oui, c'est l'éclate chez moi, je vous dis même pas à quel point !

Heureusement, j'ai pu enfin quitter cette maison en entrant à Poudlard, une véritable bouffée d'air pur. Rafraîchissante, guérissante et stable. La stabilité c'est peut-être ce qui me manquait et je l'ai trouvé à Poudlard. Ceci dit, la peur de finir un jour comme ma mère ne me quitte pas....


Surnom : Ewilou/Ewi
Âge : 22 ans (oui, chuuut ... je suis une mamie :'( )
Comment avez vous connu le forum ? : Sur PRD, après 3 ans sans rpotter j'ai décidé de reprendre du service xD
Comment trouves tu le forum ? : Pour le moment il m'envoie de bonnes ondes, donc je l'aime bien <3
Un petit mot? : Soyez gentils avec mamie hein ? :p

MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 0:19

Bienvenue à toi ! Owi, Sexy Holland ! Hâte de lire le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 0:25

Bienvenuuuue. ♥
J'adore ton début de fiche, ton choix d'avatar et de prénom. Bon courage pour la suite et n'hésite pas si tu as la moindre question. o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 0:34

Merci I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Capitaine Serpentard
Messages : 1872


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 6:11

YAAAAY. Bienvenue ! \o/

Questions toussa = mp. (Ouais. Les phrases constructives du matin)
Bon courage pour la fin de ta fiche, que je trouve déjà méga géniale.

_________________


(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 15:02

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche ! Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 19:09

Merci à vous deux <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 380


MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   Sam 21 Fév - 19:16





Bienvenue à Poudlard !


Et voilà la suite !




Après mûre réflexion, j'ai décidé de t'envoyer à Poufsouffle ! Je suis certain que tu t'y sentiras à ta place et que tu t'y feras plein d'amis ! Puis, si tu ne trouves pas ce qu'il te faut, tu peux toujours créer la personne idéale d'un coup de baguette. Alors, entre les devoirs, les amourettes, et les rencontres, ton agenda va être des plus chargés. Et ce, sans compter les activités extra-scolaires tels que le club de duel, le journal de l'école, et bien sûr, le quidditch ! Mais de temps en temps, n'oublie pas de faire une pause. Sur ce, si tu as d'autre question, n'hésite pas à envoyer un hibou à l'administration. Bonne année à Poudlard !

Amicalement,
Le Choixpeau




MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Delilah ▬ la tornade rousse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Delilah ▬ la tornade rousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Delilah ▬ la tornade rousse
» Le rêve (PV Ciel et Tornade)
» tal'mousse au viux lille et à l'rousse
» Petite tornade [fini]
» Boule rousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All was well ϟ :: Fiches de présentation-